citizenerased
0 commentaires
Actualité, Business, Jeux vidéo, News

On prépare le pot de départ de centaines d’employés chez Activision-Blizzard

Malgré une hausse des bénéfices nets en 2018, Activision-Blizzard s’apprête à annoncer une restructuration de la société afin de réduire les coûts, ce qui devrait se répercuter sur les deux filliales.

Se faire vomir pour mieux manger

D’après Bloomberg, Activision-Blizzard annoncerait un grand plan de restructuration demain, avec le départ forcé de plusieurs centaines d’employés. Le but de la manoeuvre est « d’unifier certains services et de booster les profits ».

Pourtant, les derniers résultats financiers de novembre 2018 ont été très bons, avec un chiffre d’affaires record pour un bénéfice tout aussi affriolant. Malheureusement, la donne a changé et les investisseurs commencent à perdre confiance : Heroes of the Storm semble ne plus en valoir la peine, Hearthstone perd en popularité, Overwatch stagne et Destiny 2 a été assez décevant (en plus de ne faire plus partie de l’écurie). Les analystes prédisent une perte annuelle du chiffre d’affaires de 2% par an à partir de maintenant.

Si on ajoute à cela le fait qu’Activision et Blizzard ont chacun perdu leur président récemment, l’éternel Mike Morhaime et Eric Hirshberg, ainsi que leur directeur financier, Amirta Ahuja et Spencer Neumann, il risque d’y avoir des changements dans la gestion des sociétés de manière profonde.

En comptant King, Activision-Blizzard compte presque 10 000 employés. En évitant les redondances de certains services de chaque société en les unifiant, il serait possible de réduire les coûts globaux.

Blizzard serait le plus visé par cette restructuration. Plutôt indépendant jusqu’à maintenant sur son fonctionnement et suivant sa propre philosophie, l’influence de la maison mère serait en train d’avoir raison sur les méthodes du studio basé à Irvine.

Si les studios de développement en eux-mêmes devraient être épargnés, il est impossible de le confirmer, puisque les détails seront partagés demain.

0 commentaires