citizenerased
0 commentaires
Actualité, Jeu vidéo, News

Brian Kibler, légende du milieu des jeux de cartes, ne commentera plus Hearthstone

Suite à la suspension du joueur pro Blitzchung, la situation chez Blizzard se complique. Cette fois, c’est un caster star qui lâche l’affaire.

#BoycottBlizzard

La nouvelle ne vous aura pas échappé, la communauté de Blizzard est en ébullition depuis deux jours, suite à la suspension du joueur professionnel de Hearthstone Chung « Blitzchung » Ng Wai. Le joueur pro a affiché ouvertement son soutien aux manifestations qui ont lieu actuellement à Hong Kong. Si vous voulez des détails, j’ai pondu un long article sur le sujet qui démontre que Blibli s’est foutu dans une sacrée merde, mais genre, le scandale Diablo Immortal multiplié par 1000.

Après la communauté et une partie de ses employés (encore discrets), ses collaborateurs occidentaux commencent à grincer des dents. Au delà de la communauté Blizzard en général, c’est surtout celle de Hearthstone qui est visée, et elle vient de perdre l’un des ses collaborateurs les plus importants : Brian Kibler.

Légende de la scène Magic: The Gathering, Kibler s’était intéressé à Hearthstone pour ses mécaniques de jeu de cartes et avait fini par être analyste/commentateur lors de certains tournois aux États-Unis, bien que de façon pas vraiment régulière. Un atout tout de même important selon les fans du CCG de Blizzard pour légitimer le jeu.

Hier soir, Brian Kibler a annoncé sur Medium qu’il se désengage de Blizzard et qu’il ne commentera plus de tournois Hearthstone, en soutien à Blitzchung :

Je veux commencer par dire que j’estime que ce que Blitzchung a fait est très courageux. Il savait que ses actions auraient probablement de graves conséquences, non seulement pour son avenir dans Hearthstone, mais peut-être même pour sa sécurité personnelle, et je le félicite pour le courage dont il a fait preuve.

Malgré tout, je pense que Blizzard a eu raison de lui infliger une pénalité pour ses actions. Ils ne veulent pas créer un précédent pour que leurs émissions officielles soient utilisées comme des outils politiques. Les joueurs ont accepté certaines règles de comportement et il a enfreint ces règles.

Cela étant dit, il y a d’autres facteurs en jeu ici. La punition infligée à Blitzchung est incroyablement sévère. Je pouvais comprendre une amende, voire une courte suspension de jeu compétitif, mais le retirer des Grandmasters, récupérer les gains qu’il avait déjà gagnés et l’interdire pour une année complète semble complètement exagéré à un point qui semble totalement injustifié et injuste.

Assez politisé sur ses réseaux sociaux, Kibler a toujours fait l’effort de laisser cette partie de lui de côté quand il travaille avec Blizzard, en bon professionnel qu’il est. Mais selon lui, le problème est bien trop grave pour qu’il puisse rester passif :

Je ne prétends pas comprendre ni les complexités de la situation géopolitique en Chine et à Hong Kong, ni l’ampleur des intérêts commerciaux de Blizzard dans ce pays, mais pour moi cette sanction me semble profondément enracinée. La lourdeur de cette [sanction] donne l’impression que quelqu’un a insisté pour que Blizzard fasse de Blitzchung un exemple, non seulement pour décourager d’autres actes similaires à l’avenir, mais également pour apaiser ceux qui sont contrariés par [l’acte de Blitzchung] en lui-même.

Ce genre d’apaisement n’est tout simplement pas une chose à laquelle je peux en conscience être associé. Quand j’ai appris la décision, j’ai contacté Blizzard et je les ai informés que je ne me sentais plus à l’aise pour participer à la finale des Grandmasters à la BlizzCon. Je ne serai pas un visage souriant à la caméra qui approuve tacitement cette décision. À moins que quelque chose change, je ne participerai pas à l’avancement des Grandmasters.

Cependant, il priera la communauté de Hearthstone de ne pas s’en prendre aux personnes qui organisent les compétitions en elles-mêmes, afin qu’elle ne se trompe pas d’ennemis :

Cependant, je tiens à préciser que toutes les personnes impliquées dans les GM ne possèdent pas ce luxe. Ne projetez pas votre colère sur les autres casters, streamers ou employés de Blizzard. Ce n’est pas le genre de décision qui vient de la base. Très probablement, ils sont aussi en colère que vous. Je sais que je le suis.

En effet, on commence déjà à avoir des retours d’employés de Blizzard qui ont fait grève hier après-midi, en occupant la célèbre statue de Thrall sur le campus d’Irvine.

Impossible à dire si la colère interne de la société va prendre de l’ampleur. En tout cas, la BlizzCon 2019 qui aura lieu le weekend du 1er novembre va être TRÈS intéressante à suivre. Même l’annonce d’un hypothéthique WarCraft IV pourrait avoir du mal à calmer la communauté.

0 commentaires