pizzaplanet
0 commentaires
Actualité, Jeu vidéo, News, Test, Test JV

Life Is Strange 2 Ep3 Vignette test

Test Life Is Strange 2 Ep 3: Wastelands – Faire le weed dans son esprit

Nous voila partis pour l’épisode 3 de Life Is Strange 2. Apres un épisode 2 touchant mais techniquement en retard, voyons ce que va nous proposer Dontnod dans « Wastelands ».

Narcos n’a qu’à bien se tenir

Apres un épisode 2 riche en rebondissements et une fin qui obligeait les frères Diaz à repartir en cavale, on pouvait attendre beaucoup de cet épisode 3. En effet, Life Is Strange 2 semblait se détacher de l’ombre un peu « teenage movie » du premier et il faut avouer que le fossé s’élargit dans « Wastelands ».

Et c’est là qu’on trouve la qualité indéniable du bébé de Dontnod : sa maturité. Quand on a en face des super productions qui font tout pour dédramatiser certains moments durs avec des blagues (indice : ca commence par un « A » et ca finit par « vengers »), on pourrait se laisser corrompre pour attirer un public plus jeune. Pourtant, cet épisode ne tombe pas dans ce cliché et reste fidèle aux précédents : dur et destiné à un public mature.

Life Is strange 2 Screenshot groupe autour du feu
On sait tous que cette harmonie ne va pas durer…

« Je ne suis plus un gamin »

Scénaristiquement, l’épisode 3 reste tout de même moins touchant que le précédent, riche en rebondissements et en situations dramatiques. On sent le besoin de faire une sorte de filler avant le cliffhanger de fin d’épisode qui est assez inattendu et va drastiquement changer la donne pour la suite.

Mais tout cela montre le premier problème de « Wastelands » : l’épisode reste ultra prévisible. On sait que quelque chose de grave va se passer et on prend des décisions pour empêcher cela. Malheureusement, le jeu fera en sorte de vous forcer à emprunter une route qui vous éloignera de cet objectif, vous laissant frustrés de cette illusion du choix.

Life Is Strange 2 Screenshot Daniel faisant n'importe quoi avec son pouvoir
« Je ne suis plus un gamin » – Daniel, 9 ans, qui fait n’importe quoi avec son pouvoir.

Les scénaristes vont aussi utiliser un peu à outrance l’immaturité de Daniel pour vous pousser dans des situations, certes dramatiques, mais totalement what the fuck. Certaines de ses réactions sont vraiment incohérentes après certains choix importants de l’épisode 2 et c’est trop facile de les expliquer par son jeune âge.

Des (tout) petits problèmes dans la plantation

Techniquement, on ne peut nier que « Wastelands » est BEAUCOUP mieux que « Rules ». On est beaucoup moins confrontés à l’IA qu’avant mais les autres gros soucis evoqués dans le test de l’épisode précédent ont quasiment tous été corrigés.

Life Is Strange 2 Screenshot Sean flashback
On a même le droit à une petite séquence de flashback.

L’ambiance sonore est toujours aussi soignée et les musiques n’ont rien à envier au premier volet. L’environnement est réellement vivant et travaillé. Certes, la synchronisation labiale est toujours à revoir, mais l’immersion est améliorée et il faut le souligner.

La curiosité est une vilaine qualité

Comme dans les épisodes précédents, on évolue dans des décors toujours aussi beaux (merci UE4, toujours dans mon coeur). Dontnod le sait et en profite pour récompenser notre envie de fouiller partout, nous donnant ainsi droit a un paquet de séquences facultatives.

Vous pouvez faire le jeu en ligne droite si vous le souhaitez et vous viendrez à bout de cet épisode en 1h30. Prenez votre temps pour trouver les collectibles, interagir avec tous les objets et discuter avec tout le monde… et dans ce cas-là, vous en aurez pour 2 bonnes heures de jeu.

Life Is strange 2 Screenshot Sequence Decoupage cannabis
Professionnel en découpe de feuilles de cannabis (Warlegend m’a tout appris)

Enfin, je sais que je me répète entre les tests, mais je ne peux pas passer a côté des doublages qui sont excellents. Chaque personnage est juste dans ses émotions, sans trop en faire ni pas assez et ce, quel que soit l’âge des acteurs. A cà, je ne peux que tirer mon chapeau.

Une conclusion non-binaire

Arrivés à la fin de cet épisode 3, beaucoup d’emotions nous submergent. Oui, la technique est à la hauteur. Oui, le cliffhanger est très intéressant et couillu. Mais cet épisode ne marque pas plus que ça à cause des pirouettes scénaristiques et de cette illusion du choix. Life Is Strange 2 arrive néanmoins dans son « Endgame » à lui et on peut donc espérer des épisodes forts avec la technique qui suit.

► Points forts

  • La maturité de cet opus qui se confirme
  • Des choix qui ne s’arrêtent pas qu’à 2 conséquences
  • L’ambiance sonore est toujours aussi jouissive
  • UE4 fait toujours son travail pour l’immersion
  • Une attention au détail toujours présente
  • Une durée de vie qui ravit encore une fois

► Points faibles

  • Un scénario un peu filler malgré quelques thématiques intéressantes
  • De légers ralentissements sans raison
  • Les passages de checkpoints font toujours buguer les dialogues
  • Un cliffhanger inévitable qui donne une illusion du choix

J’ai mangé des bonnes fraises mais il manquait la chantilly dessus

14/20

Life Is Strange 2 est disponible sur PC, PS4 et XB1.

0 commentaires