citizenerased
0 commentaires
Actualité, Console, Jeux vidéo, Linux, Mac, Mobile, News, PC, Xbox One, Xbox One X

Microsoft - Logo Xbox

Microsoft dévoile le projet xCloud, son service de jeu en streaming

Microsoft dévoile ses plans sur le cloud gaming et utilisera son infrastructure Azure pour offrir une expérience xbox sur n’importe quel appareil.

Des nuages verts

Après le projet Yeti de Google qui devient Project Stream, c’est au tour de Microsoft de dévoiler ses plans pour proposer un service de jeu en streaming de qualité avec xCloud.

Alors que Sony est déjà sur le coup depuis quelques années avec le PlayStation Now, Microsoft compte monter xCloud, son propre service de cloud gaming en utilisant ses datacenters Azure déjà présents un peu partout à travers le monde. Non seulement Microsoft sera déjà sur un terrain connu dans l’élaboration de son infrastructure, mais cela permettra d’avoir un temps de latence faible où que vous soyez, la qualité de l’expérience étant l’une des préocupations principales de la firme de Redmond.

Les nouvelles lames qu’utiliseront les datacenters Azure pour faire fonctionner xCloud sont équipées de simples cartes mères de véritables Xbox One, ce qui permet de pouvoir faire fonctionner n’importe quel titre sans que cela demande un effort de d’adaptation supplémentaire de la part du développeur. Sur le papier, tous les jeux peuvent fonctionner sur xCloud, à condition que l’éditeur ait signé un accord. Si on peut voir des images de Forza Horizon 4, Halo 5 ou Sea of Thieves, Red Dead Redemption 2 est également mentionné.

Grâce à xCloud, il est prévu de pouvoir jouer sur n’importe quel appareil mobile, tablette ou smartphone (Android pour l’instant). Bien sûr, la meilleure tactique pour jouer reste une bonne vieille manette en bluetooth, mais il sera possible d’émuler des commandes via l’écran tactile (il y a des personnes qui y arrivent. Si si, je vous jure).

Pour l’instant, aucune date de lancement ou d’estimation de prix n’ont été communiqués. Parmi les prérequis techniques, comme dit plus haut, Microsoft fait son possible pour que la latence soit la plus faible possible avec un bitrate minimum le moins exigeant possible. Les tests tournent actuellement à 10 Mbit/s et seraient déjà concluant. Si la 4G est visé pour les connexions mobiles, Microsoft voudra explorer le champ des possibles quand la 5G sera à notre porte.

0 commentaires