citizenerased
1 commentaire
Actualité, Business, Jeux vidéo, News

EA risque la colère de la justice belge à cause de ses loot boxes

Après avoir banni l’utilisation des loot boxes, la justice belge se penche sur le cas d’Electronic Arts qui n’aurait rien fait pour se mettre à jour avec la loi.

À force de jouer aux cons…

Depuis quelques mois, les loot boxes sont considérées comme une forme de jeu d’argent pour nos cousins belges. Alors que Valve, Blizzard et 2K se sont pliés à la loi en retirant la possibilité d’acheter ces loots boxes de leurs jeux, Electronic Arts n’a toujours pas changé le modèle économique de FIFA 18. Du coup, la justice belge a lancé une enquête contre l’éditeur pour savoir si cela est volontaire ou non.

En effet, il est toujours possible d’acheter des boosters de cartes pour le mode FUT de FIFA 18 et 19 en Belgique, alors que la pratique est reconnue comme illégale depuis le mois d’avril de cette année. Contacté par la commission de régulation des jeux belge, le parquet de Bruxelles s’est alors intéressé à l’affaire et voudrait savoir pourquoi cela n’a pas encore été changé depuis, rapporte le journal flamant, Metro.

Apparemment, si le mode FUT de FIFA 18 pose encore problème, EA est certain que celui de FIFA 19 est hors sujet, car les taux de drops sont annoncés à l’avance, et que le nouveau modèle a été élaboré « en accord avec la loi belge ».

Après enquête, si le procureur public de Bruxelles le décide, l’affaire pour être traîné en justice. Ce serait dommage qu’on en arrive jusque là. 

1 commentaire
  • joesevens ~ Le 12 septembre 2018 à 07:55

    ça c’est une bonne nouvelle