citizenerased
2 commentaires
Actualité, Jeux vidéo, News

Logo Boss Key Production

Cliff Bleszinski partage des idées de jeux que Boss Key aurait pu produire

Un jour après l’annonce de la mort de son studio, Boss Key Productions, Cliff Bleszinski partage quelques concept arts et des pitchs de gameplay que gardait l’équipe sous le coude pour de futur jeux.

Avec des « si »…

Maintenant que Boss Key Productions n’est plus, il est temps de regarder le passif du studio, et… il n’y a pas grand-chose en vrai. À part un LawBreakers qui n’a pas eu le succès qu’il méritait et un Radical Heights fait à la va-vite et qui arrivera bien trop tard sur un marché du Battle Royale déjà saturé, on ne retiendra du studio que d’être une tache dans le CV de son cofondateur, Cliff Bleszinski.

Si le monsieur a décidé de se retirer (encore) de l’industrie afin de se recentrer sur lui-même et sa famille (Jospin avait dit un truc dans le genre), le dossier Boss Key n’est pas encore clos, et Cliffy a décidé de partager quelques concepts que le studio espérait peut-être produire un jour, si la prospérité avait été au beau fixe.

Un des jeux que je voulais faire, nom de code : « DragonFlies »

Grosso modo, vous êtes un ninja/samurai qui chevauche un dragon pour combattre des zombies avec des amis en PVE, sur des îles flottantes « féodalpunk ».

Le moindre que l’on puisse dire, même si le contexte avait l’air ridiculement cool sur le papier, les dessins donnent sacrément envie.

Ainsi, deux autres projets semblaient prometteurs pour le studio, entièrement dédiés à la VR.

Dans DogWalkers, chaque joueur aurait pris le contrôle d’un des membres de robots géants quadrupèdes, et le tout en VR.

Initialement prévu pour la VR, nom de code « Rover » pour finalement devenir DogWalkers.

Inspiré par les combats de tank de la Seconde Guerre mondiale. Combats 5v5v5v5v5 en multi.

Sur un ton plus léger, Donuts prévoyait de faire concourir des joueurs dans un jeu de course tout mignon le long d’une rivière, les fesses coincées dans une bouée.

En voilà un débile/amusant. Un successeur spirituel à Toobin en VR, où chacun joue un animal. (Mario Kart sur l’eau avec des animaux en VR)

Appellé « Donuts ».

Si vous voulez voir d’autre concept arts, Kotaku en a centralisé un maximum dans un article dédié. L’équipe artistique de Boss Key avait clairement du talent. Il est dommage que l’aventure s’arrête aussi prématurément. En espérant que les employés retrouvent rapidement du travail.

2 commentaires
  • Gorilla ~ Le 17 mai 2018 à 08:10

    C’est d’autant plus con de leur part d’avoir sorti un BR tout pété à la va-vite plutôt que ce DragonFlies qui fait 100fois plus envie ! :S

  • citizenerased ~ Le 17 mai 2018 à 09:26

    Je pense qu’ils avaient clairement pas le temps et les ressources. Radical Heights a été fait à l’économie depuis le départ pour être amélioré plus tard. Un concept un peu plus compliqué qu’un simple BR aurait été plus long à développé et aurait demandé un peu plus de soin. Je rapelle que RH a été codé en même pas six mois…