blog à part

L’influence des tests sur notre perception d’un jeu vidéo

Commentaires (3)
  1. Gorilla dit :

    Effectivement le plus souvent on recherche surtout un biais de confirmation dans un test, minimisant les critiques négatives, ou une note trop basse quitte à juger le testeur partial ou rechercher un autre site qui va davantage dans notre sens !

    Perso, il y a pas mal de jeu dont je sais d’avance si je vais les acheter ou non, car se sont des suites ou le nouveau projet d’un studio dont j’apprécie le travail, dans ce cas je lis le minimum pour ne pas me spoiler et, comme tu le soulignes, éviter de me focaliser ensuite sur des défauts que je n’aurait peut-être pas remarqué moi même.

    A l’inverse les tests que je trouve les plus utiles sont ceux des jeux qui me sont parfaitement inconnus auparavant, c’est le cas de bon nombre de jeu indé qui ne disposent pas du budget communication des gros studios et dont a lu quasiment pas de preview avant la sortie
    Dans ce genre de cas je vais lire le test en intégralité et si la bonne surprise se confirme sur plusieurs site je peux envisager d’acheter un jeu dont j’ignorais l’existence peu avant.

    Au final j’imagine la difficulté pour un site comme le votre, certains gros jeux sont des immanquables et se doivent d’être testés quand bien même la plus part des gens se sont déjà fait leur avis sur l’achat ou non du jeu avant même les tests (et d’ailleurs les éditeurs nous incitent à pré-commander bien avant la sortie des critiques), et à l’inverse les tests les plus utiles, ceux qui nous font réellement découvrir un jeu peu connu sont paradoxalement ceux qui génèrent le moins de visibilité…

    Vu la quantité pharaonique de jeux qui sortent chaque semaine j’imagine bien la difficulté pour trouver un équilibre entre tests de gros jeux connus d’avance et tests de jeux peu connus mais dont on ne sait pas si ils vont réellement suscité l’intéret. Un vrai casse-tête ! ^^

  2. blames dit :

    Okay super le placement de produit Nespresso. War Legend les vendus !

    Blague à part, très bon article. Mais je ne suis pas d’accord avec toi sur la problématique subjectivité des testeurs.

    Au contraire, je pense que nous devrions redoubler de subjectivité dans nos tests. Les testeurs devraient tenter de mettre en avant le plus possible leurs gouts afin que les lecteurs puissent cerner quel type de joueur est tel ou tel testeur.

    Concernant Canard PC, ça marche du tonnerre. Si Louis-Ferdinand Sebum aime un jeu, je suis sûr à 90% qu’il me plaira aussi, tant ses goûts sont proches des miens. A l’inverse, quand Ackboo critique l’aspect artistico-bobo d’un jeu, je sais que me concernant ça ne me dérangera pas.

    C’est pas idéal, mais ça permet de nous éloigner de ce prétentieux idéal d’objectivité, en plus de nous rapprocher de la méthodologie sociologique. Elle consiste à exposer tout de suite les biais et les idéaux du chercheur, afin de faciliter la critique de son oeuvre.

    Et être en accord avec la socio, c’est jamais une mauvaise idée : )

  3. elrizzt dit :

    Malheureusement, il n’y a pas assez de testeurs différents pour englober tous les types de profils de joueurs. Et la plupart des gens vont simplement se laisser entrainer dans cet amas de subjectivité. Je ne dis pas que c’est une mauvaise chose, mais dans l’optique de se forger une opinion, ce n’est clairement pas l’idéal.

    Tu as la chance d’avoir un testeur qui partage tes goûts, mais ce n’est clairement pas le cas de tout le monde ^^

Laissez une réponse