citizenerased
0 commentaires
Actualité, Jeux vidéo, Mac, MMO, News, PC

logo world of warcraft classic sur fond noir

World of Warcraft: Classic – La fondation des serveurs classiques est basée sur le patch 1.12

Les développeurs de World of Warcraft: Classic sont sortis du silence et ont partagé leurs premières avancées. Il reste beaucoup à faire, mais l’équipe a réussi à se décider à partir de quel patch de l’époque le jeu devait être modernisé.

Double boules vanille

Le site spécialisé dans les jeux Blizzard Judgehype rapporte que l’équipe chargée de développer le concept des serveurs classiques de World of Warcraft a partagé quelques informations sur le site officiel à propos de décisions cruciales qui ont été prises (et en français !).

Pour commencer, quand le projet a débuté, il était hors de question de se contenter de reprendre la base de données de l’époque et de la mettre en ligne avec un client dédié, comme la plupart des serveurs privés font.

En effet, l’équipe révèle que beaucoup de choses peu tangibles pour le commun des mortels ont changé depuis, comme l’optimisation du netcode, des outils de sécurité ou encore des mesures anti-triches ou anti-bots. Comme tous ces aspects progressent en même temps au fur et à mesure des années, beaucoup d’anciens codes deviennent totalement obsolètes et seraient casse-gueule à utiliser tels quels aujourd’hui. Exemple tout bête, il est impossible avec le prototype actuel de synchroniser les données avec le client Battle.net, qui fait office de passerelle d’authentification devenue indispensable pour jouer à tous les titres Blizzard.

Le post de l’équipe n’est pas avare en détails techniques et explique de manière poussée comment fonctionnait le jeu à l’époque et comment il fonctionne aujourd’hui. Beaucoup de code a été changé en arrière-plan au fil des années et réussir à intégrer tout le contenu et le gameplay de l’époque sur les serveurs et les clients modernes se révèle être un véritable casse-tête. Cette tâche doit être entreprise étape par étape si l’équipe veut que tout se passe bien sans gâcher de temps.

Si le premier débat autour du concept portait sur le point de départ du contenu des serveurs classiques, il semblerait qu’un choix ait été fait. En effet, l’équipe s’est arrêtée sur le patch 1.12: Tambours de guerre. Avec ce patch déjà assez avancé pour l’époque d’un point de vue technique, il est possible d’incorporer du code moderne et d’identifier de manière efficace le travail qu’il reste à faire pour terminer l’intégration du contenu et des scripts. D’autant plus que ce patch est considéré comme l’une des expériences classiques les plus complètes à ce jour.

Si nos premiers essais nous ont permis de définir l’expérience que nous souhaitions apporter à nos joueurs, c’est en réalisant le deuxième prototype que nous avons déterminé comment concrétiser cette expérience. En partant d’une architecture moderne, bénéficiant des dernières améliorations de stabilité et de sécurité, nous avons pu identifier le travail restant pour restaurer l’expérience classique authentique. La moindre différence de fonctionnement entre la version de développement et l’expérience originale peut être cataloguée et corrigée, tandis que nous bâtissons sur des fondations stables et solides.

Aucune estimation de temps n’a été partagée à propos du projet. Nous en saurons sûrement plus lors de la Blizzcon 2018 qui aura lieu en fin d’année.

0 commentaires