citizenerased
0 commentaires
3DS, Actualité, Business, Console, Jeux vidéo, Mobile, News, Switch, Wii U

Nintendo affirme que le manque de Switch n'est pas une tactique commerciale - Logo

Un peu de moins de Switch écoulées, mais un bénéfice presque doublé pour Nintendo

Nintendo frôle la barre des 20 millions de Switch distribuées pour son premier trimestre de l’année 2018/2019 et récolte les efforts de l’année précédente.

De la Switch dans les idées

Un nouveau trimestre signifie de nouveaux chiffres ! Wouhou ! C’est au tour de Nintendo de partager ses résultats trimestriels et ce n’est une surprise pour personne… ils sont bons. Seulement, il y a quand même un (petit) hic.

En effet, Gamekult rapporte que la vente de consoles a été un peu décevante pendant les trois derniers mois. La Nintendo Switche a raté de peu la barre des 20 millions d’unités écoulées (19,67 millions) et repasse derrière la PS4 sur la période des trois derniers mois (3,2 millions contre 1,88 million), pour un petit moins 5% d’unités distribuées. La firme de Kyoto a toujours l’ambition de distribuer 20 millions de consoles entre avril 2018 et avril 2019.

Seulement, c’est le seul point négatif du bilan, parce que si le chiffre d’affaires augmente de « seulement » 9%, le bénéfice opérationnel a été presque doublé (+88%) par rapport à la même période l’année dernière (avril-juin 2017), soit 233,7 millions d’euros.

Mario Tennis Aces fonctionne très bien, merci pour lui

On peut expliquer facilement ce phénomène par le catalogue de la Switch qui est devenu très bien fourni, comparée à l’année dernière qui restait une période de lancement de la machine. Rien que pendant le dernier trimestre, Donkey Kong Country Tropical Freeze et Mario Tennis Aces ont été distribués respectivement à 1,4 million et 1,38 million d’exemplaires. D’ailleurs, Tropical Freeze Switch a déjà dépassé la distribution du titre sur Wii U, qui était bloquée à 1,12 million à la fin de sa carrière.

1,39 million de kits de Nintendo Labo ont aussi été distribués pendant cette période. Difficile de dire si le succès est à la hauteur des attentes de Nintendo vis-à-vis d’un concept aussi original et peu conventionnel.

Papy fait de la résistance

L’autre raison de ce bénéfice plus que positif, c’est la longévité inhérente des titres majeurs de Nintendo, un cas qui a souvent été vérifié sur toutes les générations de consoles de la firme de Kyoto. Il suffit de regarder les ventes de jeux vidéo en France cette semaine, référencée par le S.E.L.L, pour s’en convaincre (spoiler : cinq jeux Switch dont quatre Nintendo).

Les « vieux » titres de la Switch se vendent toujours aussi bien. Le pire, c’est que Mario Kart 8 Deluxe et Zelda: Breath of the Wild sont repassés devant Super Mario Odyssey ces trois derniers mois, pourtant plus récent et plus mis en avant en termes d’image. Après, Odyssey reste le jeu le plus distribué de la console (11,17 millions). Breath of the Wild est d’ailleurs le premier Zelda à dépasser les 10 millions d’unités écoulées, version Wii U incluse.

Le fabuleux/magnifique/extraordinaire/[superlatif] Zelda: Breath of the Wild continue de faire un carton
Du côté du numérique, l’eShop reste incontournable pour les développeurs tiers et indépendants, et son chiffre d’affaires augmente de 68%. Il existe aussi une forte augmentation de la vente des titres qui sont aussi vendus en boîte (une cartouche Nintendo, c’est sacré, zut). Il risque également d’y avoir une forte augmentation de ce côté-là suite à la mise en place de l’abonnement Nintendo Switch Online, prévu pour septembre.

Le marché du mobile ne montre pas de changement significatif et reste coincé à 69 millions d’euros de chiffre d’affaires, identique à l’année dernière.

0 commentaires