Chez Treyarch, on traite certains employés comme des « sous-humains » 

Commentaires (0)

Laissez une réponse