hexen
1
Actualité, Jeu vidéo, News

The Last of Us: Part II veut pousser la PS4 dans ses retranchements

Le 1er The Last of Us exploitait au maximum les capacités de la PS3, la suite ne fera pas exception et proposera notamment une Ellie plus vraie que nature.

Apocalypse haute fidélité

Acheter The Last of Us Part II sur Amazon.

Beaucoup bavent déjà devant les premières images de The Last of Us Part II et la question est de savoir : faut-il ramener un sceau tant la salive va continuer à couler ? C’est plutôt bien parti vu les détails apportés par le réalisateur Neil Druckmann dans une interview pour le PlayStation Blog.

Celui-ci explique que Naughty Dog a apporté beaucoup de soin au rendu final du titre afin de nous mettre une bonne grosse claque en février prochain :

Tout comme avec The Last of Us nous atteignions les limites de la mémoire, de la puissance de calcul, de combien d’ennemis on pouvait avoir à l’écran et de la taille des niveaux. Maintenant nous sommes en mesure de proposer des environnements bien plus vastes, des séquences avec des hordes d’infectés, plusieurs escouades d’ennemis à votre recherche dans de grands espaces.

Mais il n’y a pas que dans la globalité que Naughty Dog veut pousser les manettes à fond. Cela se retrouve aussi dans la façon dont les personnages et leurs animations faciales et corporelles ont été travaillés :

De la même manière, Ellie a ce système d’animation complètement nouveau appelé « motion mapping ». Pas seulement Ellie, tous les personnages. Cela rend leurs mouvements plus réactifs, mais aussi plus réalistes. Donc je pense qu’Ellie fait partie des personnages en vue à la 3e personne les plus beaux et les plus maniables.

La fidélité que nous pouvons obtenir dans les visages et la capture de mouvements – nous pouvons mieux traduire dans le jeu ce que les acteurs font sur scène et capturer ces nuances de façon à pouvoir davantage nous appuyer sur la façon dont quelqu’un cligne ou plisse des yeux plutôt que sur des lignes de dialogue. Cela permet à l’écriture d’être bien plus nuancée qu’auparavant.

Arrête de me vendre du rêve comme ça Neil. Je veux dire, The Last of Us 1er du nom était déjà plutôt doué (vous connaissez les euphémismes ?) pour tout ce qui concernait les nuances.

En dehors de cela, Druckmann précise dans l’interview que l’équipe de développement s’est concentrée sur les conséquences des actions d’Ellie. Cela ne veut pas dire qu’il y aura des éléments de scénario différents en fonction de celles-ci, mais Naughty Dog ne veut pas que la violence soit gratuite. Ainsi les ennemis réagiront à la mort de leurs amis, comme cela avait déjà été précisé, mais Druckmann précise que chaque PNJ a un nom différent (!), ce qui s’est bien sûr traduit par un gros budget doublage. Cela va jusqu’à permettre au joueur de ne tuer personne durant certaines séquences :

Nous voulions des séquences entières où vous pouvez être repéré, combattre et vous échapper sans nettoyer la zone. De la même manière, nous voulions avoir bien plus de séquences dans lesquelles vous pouvez totalement passer inaperçu. C’est un défi très difficile, mais il est possible de quitter les zones. Et puis il y a certaines situations dans lesquelles nous voulons que vous soyez impliqué, nous voulons que vous preniez part à certaines actions qui vont vous mettre mal à l’aise, mais cela fait partie de l’histoire, du voyage d’Ellie.

Ne reste plus qu’à voir dans le produit fini la mise en pratique de tout cela, car à vouloir trop en faire, certains se cassent un peu les dents. Espérons que celles de The Last of Us Part II ne rayent pas le plancher.

The Last Of Us: Part II sera disponible le 21 février sur PS4.

1 commentaire
  • elrizzt ~ Le 10 octobre 2019 à 17:56

    Putain, mais je vais tellement le torcher Day One celui-là. Le premier a été une vraie claque pour moi.