kindersurprise
3 commentaires
À la une, Console, Hardware, Jeux vidéo, News, PC, PS4, Test Matos, Xbox One

Après le Siberia 800, c’est au tour du son successeur le Siberia 840 de passer entre nos mains. Décortiquons ensemble le nouveau bébé de SteelSeries, qui a eu la bonne idée de retirer tous les fils de son casque gaming haut de gamme. Si vous recherchez le compagnon idéal pour vos soirées devant votre ordinateur, vous l’avez peut-être trouvé !

steelseries-siberia-840

La beauté du classicisme

L’ouverture de la boîte du Siberia 840 ne sort pas de l’ordinaire. SteelSeries garde la même recette que pour ses autres appareils. Le design de la boîte ainsi que la disposition du casque dans celle-ci sont les mêmes que d’habitude. Le support qui maintient le casque est en plastique, ce qui démystifie un peu le concept de casque haut de gamme.

IMG_20160915_102312

IMG_20160915_102345

Cependant, on constate de suite que nous avons affaire à un casque d’une qualité supérieure. Ses teintes brillantes et son aspect minimaliste rassurent pour la suite, et nous nous attendons à une expérience différente des entrées gammes. Nous en aurons le cœur net par la suite.

IMG_20160915_102407

Concernant la connectique, qui se trouve sous le présentoir du casque, c’est toute une ribambelle de fils qui se montre. On retrouve 6 câbles différents :

  • Optique
  • USB
  • Alimentation
  • Analogique
  • Mobile
  • Conversation

Si tout cela vous paraît un peu trop, sachez que la présence de tous ces câbles s’explique par le transmetteur du casque qui nécessite sa propre connectique. Un adaptateur électrique se trouve également dans le lot. En plus du câblage, on retrouve un kit de deux batteries, ce qui garantie une utilisation sans coupure. L’une charge pendant que l’autre est en utilisation. N’oubliez pas que la particularité du Siberia 840 réside dans sa comptabilité bluetooth. Tous ces câbles ne serviront qu’à la charge ou au branchement du transmetteur. Ils seront donc invisibles sur votre bureau.

IMG_20160915_102504

D’emblée, on constate que le Siberia 840 a de l’allure. Ses bonnes finitions et son aspect simple lui donnent un look moderne malgré les matériaux utilisés. Bien qu’imposant, il n’en demeure pas moins léger (350 grammes). Le plastique et le caoutchouc dominent l’essentiel du design extérieur du casque, mais n’enlèvent que très peu à l’aspect haut de gamme de ce dernier. L’arceau ultra souple, accompagné d’une mousse très confortable, rassure sur la solidité du produit et promet un confort optimal pour les longues sessions de jeu. Cependant, les première heures d’utilisation peuvent être un brin inconfortables, le temps pour le casque de gagner en souplesse.

IMG_20160915_102758

Les fils, c’est « so yesterday »

L’arceau peut bien entendu être agrandi pour mieux correspondre à des tailles plus grandes. Même déployé au maximum, les 350 grammes ne se ressentent que très peu et la pression est plutôt légère. Les boutons disposés sur le casque sont facilement accessibles et permettent de contrôler la marche et l’arrêt du casque, du bluetooth ou encore de couper le son du micro. Un cache en caoutchouc discret abrite deux ports jack, un mini jack de 3,5 mm et un micro-jack 2,5 mm, rendant le Siberia 840 compatible avec les appareils nomades ou les consoles de salon.

IMG_20160915_102618

Comme à son habitude, Steelseries a doté son bébé d’un micro rétractable et ajustable. Une fois déplié, vous pouvez régler la taille ou la direction sans mal. De plus, une LED est disposée au bout du micro et s’allume en rouge lorsque ce dernier est coupé. De part et d’autre, on retrouve des caches amovibles permettant d’accéder d’un côté au branchement pour le PC et de l’autre à la batterie. Si l’utilisation de ces caches s’avère pour le moins fastidieuse au début, on finit par s’y faire et on apprécie leur discretion.

IMG_20160915_102907

Tout ceci est bien plus pratique à constater en vidéo. C’est pourquoi notre cher Denpxc nous a préparé un unboxing fait maison, rien que pour vous !

Le Siberia 840 est agréable à regarder et à porter, nous l’avons vu. Steelseries nous promet par ailleurs d’excellentes performantes et des fonctions exclusives, et notamment le bluetooth. En effet, le Siberia 800, son plus proche cousin, n’en n’était pas pourvu. Dorénavant, nous pouvons dire adieu à tous ces fils et branchements et profiter d’un confort sans parasite. En plus des avantages amenés par l’absence de fils, la fonction bluetooth permet de connecter plusieurs appareils au casque. Ainsi, vous pouvez profiter de vos jeux sur PC tout en restant alerté de vos appels téléphoniques. Ces derniers peuvent être acceptés ou rejetés via les boutons sur le casque et certaines notifications apparaissent même sur l’écran du transmetteur. Les différentes sources sonores sont gérées de manière autonome. Ainsi, si vous recevez un appel en pleine partie, le son du jeu sera plus faible, au profit du son de l’appel en cours. Bien évidemment, la connexion avec vos appareils est enfantine et ne requiert aucune connaissance particulière. Tout ceci est en partie possible grâce au transmetteur qui accompagne le Siberia 840, qui devient vite indispensable.

IMG_20160915_103339

Le transmetteur est un mini tableau de bord qui va vous accompagner à chaque session. En plus d’être discret et élégant, il pourra afficher, grâce à l’écran OLED, des fonctions précieuses comme :

  • Le niveau de batterie
  • L’égaliseur
  • Le réglage du son du jeu et du chat (indépendamment)
  • L’encodage en cours

Le boîtier permet également de créer des profils différents suivant l’activité que vous êtes en train de faire. Il permet également de charger l’une de vos deux batteries en l’insérant simplement sur le côté. Rappelons que ces dernières promettent 18 heures d’autonomie chacune. Un bip vous avertira lorsque celle en utilisation commence à s’essouffler.

IMG_20160915_102931

Le transmetteur permet encore plus de possibilités. A l’arrière de celui-ci se trouve une multitude de connectiques. En plus de deux ports analogiques en mini-jack 3,5 mm (in/out), on retrouve deux ports numériques optiques (in/out) ainsi qu’une entrée USB. Evidemment, le câblage vient compléter tout ceci avec tout ce dont vous aurez besoin, nous l’avons vu plus haut.

Joli physique, plutôt pratique, mais du point de vue technique ?

Le Siberia 840 en a-t-il dans le ventre ? Au-delà de son aspect et de ses fonctionnalités, a-t-il de quoi nous surprendre et surtout nous satisfaire à long terme ? Si on jette un œil à la fiche technique du casque, voici ce qui nous est présenté :

Pilotes au néodyme de 40 mm Portée effective : 10 m, 30 pi Réponse de fréquence du microphone : 20 Hz – 20000 KHz Poids avec la batterie : 318 g, 11 oz Poids sans batterie : 297 g, 10 oz Volume maximal : 100 dB* SPL @ 1 kHz

Sur les oreilles, le rendu sonore est bien entendu un réel plaisir. Après quelques réglages du l’égaliseur du transmetteur, on redécouvre même certains titres. Le son est clair, détaillé et le rendu très fidèle. Il ne faut pas oublier que pour un casque de cette gamme, un rendu impeccable est la moindre des choses. Que vous aimiez la musique, le cinéma ou simplement chatter avec vos amis, le Siberia 840 excelle dans tous les domaines.

La virtualisation du 7.1 est un point très positif. La spatialisation du son est très précise et permet à coup sûr de repérer le moindre bruit autour de vous. Les bruits de pas d’un ennemi au-dessus de vous, une balle qui fuse derrière votre tête ou encore le chuchotement d’un PNJ, rien n’y échappe. La latence étant de 2 ms, elle ne se remarque pas, que ce soit devant un film ou sur un jeu.

Concernant l’utilisation du micro, d’un point de vue technique, le rendu est bien entendu très agréable. Les sons environnants sont bien filtrés et ne parasitent pas. Malheureusement, ce dernier n’est pas équipé d’un filtre qui minimiserait les soufflements.

Excaliberia 840

Le Siberia 840 répond à nos attentes. Avec un design épuré, sans prise de risque, un transmetteur bien pratique et une utilisation simplissime, il a su nous convaincre. Cependant, il ne s’agit que du Siberia 800 avec la fonction bluetooth. Ne vous attendez pas à une révolution en passant de l’un à l’autre, même si l’absence de fils améliore vraiment le confort. Plus qu’un simple casque gaming, il vous accompagnera également pour vos soirées cinéma ou pour écouter vos morceaux préférés. Grâce à l’utilisation du câble optique, on vous promet un rendu avec le minimum de perte si vous possédez des fichiers non compressés. Si vous êtes un joueur exigeant, qui aime avoir le contrôle total de son appareil, le Siberia 840 vous comblera. Il faudra juste passer au-dessus du tarif de lancement, fixé à 349€.

►Points forts

  • Sobre et élégant
  • Polyvalent
  • Ultra confortable
  • Une qualité de son au top
  • Un transmetteur qui devient vite indispensable
  • Le rendu impressionnant du 7.1, pourtant virtuel
  • La double batterie

►Points faibles

  • Copie quasi-conforme du Siberia 800
  • Le plastique et le caoutchouc
  • Pas de housse de transport
  • Le prix

Note 18

Ce test a été réalisé sur un matériel fourni par le constructeur.
3 commentaires
  • minipoto ~ Le 20 septembre 2016 à 20:35

    Joli !!!!

  • volkskrieger ~ Le 21 septembre 2016 à 00:41

    Excellent casque :)

  • belette14 ~ Le 22 septembre 2016 à 02:21

    Super casque !!! :D Mais pas dans mes moyens hélas… :(