stalkfire
2 commentaires
À la une, Actualité, Jeu vidéo, News, Test

Test Sniper Elite 4 Karl Furbaine

Test Sniper Elite 4 – À l’aventure pour buter du nazi

La grande licence revient aujourd’hui avec Sniper Elite 4, développé par Rebellion Developments, le jour de la fête des amoureux pour poser les bases. Le quatrième opus de la série nous fait voyager en Italie dans un seul but : détruire les nazis. Seul contre tous, armé jusqu’aux dents, Karl Furbaine revient faire la guerre et ça va chier. On se demande juste si le pauvre ne commence pas à en avoir marre.

Une histoire à deux balles

Commençons par le commencement : vous incarnerez un tireur d’élite allié. Ce cher monsieur dont la (quasi) totalité du travail consiste à aider au démantèlement des opérations nazies est un véritable couteau suisse. Avec lui, pas besoin d’une armée, il est l’armée. Équipé d’un véritable arsenal, il mettra six pieds sous terre des centaines de soldats allemands.

L’histoire se déroulant lors de la Seconde Guerre Mondiale, autant vous dire que l’ambiance ne risque pas d’être joyeuse. En soi, le scénario est très anecdotique. Chaque mission présente des objectifs indiqués sur la carte, et on peut ainsi résumer chaque chapitre par : « en gros, sabote tout. Merci et bisous ! » Dit comme ça, il est clair que ça ne vous vendra pas du rêve. Mais d’un autre côté, ce n’est pas réellement dérangeant : Sniper Elite est surtout apprécié pour le travail effectué sur son gameplay, les notes dans le jeu servent davantage de support à l’ambiance. Un peu plus de développement de l’intrigue au fur et à mesure des sessions de jeu aurait malgré tout pu être appréciable, ne serait-ce que pour donner une certaines consistance.

Test Sniper Elite 4 nazi caché derrière caméra
J’ai glissé chef !

Un gameplay sanglant et diablement efficace

Tout le monde le sait, cette saga est réputée pour son gameplay proposant de nombreuses « killcams » lors de vos tirs. Celles-ci vous permettent d’admirer l’intérieur du corps de votre victime pendant sa mort. Ainsi, il y a une réelle satisfaction à voir les organes vitaux exploser étant donné que chaque organe touché vous rapporte un certain nombre de points d’expérience. Oui, j’étais satisfait de mon boulot quand je tirais en plein dans l’œil à une grande distance.

Cela étant dit, ça reste une fonctionnalité très axée « fun », l’infiltration étant assez exigeante, il faut assez fréquemment surveiller ses arrières. Chaque bruit pouvant être synonyme de mort pour votre personnage, mieux vaut regarder là où vous marchez. Sachez que la simulation de tir d’élite est plutôt bien réalisée : paramétrage des distances, ralentissement du temps quand on retient son souffle et qui permet de mieux évaluer le positionnement du viseur nécessaire à une neutralisation.

La méthode du soldat en mode rambo ne risque pas de fonctionner ici, on n’est pas dans un FPS où respirer de l’air frais vous fait regagner votre vie. Vous aurez accès à un nombre limité de bandages dans vote inventaire pour vous soigner tandis que les armes et gadgets auront eux aussi droit leurs limitations. Globalement, fouiller les corps est assez rentable pour rembourser vos dépenses. De plus, je dois bien admettre que je ne me suis jamais servi de la grenade ou de tout autre explosif dans l’inventaire.

Chaque joueur a son propre style de jeu, vous serez peut-être attiré par tout ce qui explose. Si le chaos ça vous branche, libre à vous de tout faire exploser en tirant sur les barils ainsi que les véhicules, pas sûr cependant que vous resterez à couvert très longtemps.

Bien sûr, plusieurs niveaux de difficulté sont accessibles et ceux-ci rajouteront du réalisme tandis que les différentes aides proposées seront de plus en plus inutiles. Une chose est sûre, si vous ne connaissez pas cette licence et que vous voulez vous y essayer, il va falloir s’adapter un peu avant de comprendre le système. Instinctif mais pas trop, c’est tout ce que l’on demande pour un début de jeu.

Test Sniper Elite 4 ennemis marqués
Quand les ennemis sont marqués, c’est à ça que ressemble le jeu.

Des ennemis (parfois) surprenants

C’est assez compliqué de parler de l’intelligence artificielle, elle peut autant nous empêcher d’agir selon notre volonté comme elle peut tout laisser passer. Se faire repérer équivaut à recevoir une pluie de balles rapidement alors mieux vaut éviter de trop jouer avec le feu. De temps à autres, les soldats pourront avoir l’idée de se placer selon la provenance du bruit de votre arme. Ainsi, si vous ne changez pas d’emplacement, vous risquez d’être rapidement découvert. Un bon point pour un jeu d’infiltration.

Maintenant, si je vous dis qu’il m’est déjà arrivé de rester dans une tour de guet (en ayant tué son gardien au préalable) dans le but d’attendre leur arrivée à la chaîne ? Ça peut paraître ridicule mais c’est le cas. Tant que vous ne vous situez pas exactement dans leur champ de vision, ils n’auront pas l’idée de ne plus venir à l’emplacement où s’entassent les cadavres. Grâce à cette petite défaillance de l’IA sur le moment, j’ai même pu tuer ma cible sans difficulté. Il est d’ailleurs assez drôle de constater que les chefs sont de véritables lâches qui donnent à chaque fois l’ordre à leurs unités d’aller « vérifier » ce qu’il se passe.

En revanche, ne pensez pas que vos opposants se mettront facilement à genoux, ils vous encercleront assez facilement si vous êtes trop bruyant dans vos actions. Fort heureusement, si vous souhaitez mettre votre patience à rude épreuve, vous pouvez choisir d’attendre qu’un avion passe ou qu’un canon fasse feu pour camoufler le bruit de vos tirs. À ce moment, les passages des avions de guerre seront vos meilleurs amis.

Test Sniper Elite 4 nazis à terre
Je vous rassure, ils sont juste… fatigués.

Une ambiance faible

Alors oui il s’agit d’un jeu d’infiltration, oui mettre des musiques ayant du punch pourrait être en désaccord avec l’action et ainsi ternir l’expérience de jeu. Mais il faut avouer que de ce côté, ce n’est pas très réussi. Très peu de musiques sont au programme tandis que les effets sonores qui peuvent parfois vous « mettre la pression » se répètent presque en boucle. Un peu dommage, une plus grande variation dans l’ambiance sonore n’aurait pas été de trop. J’ai également parfois eu l’impression que les bruits n’étaient pas forcément placés au bon endroit au bon moment. Il m’arrivait d’entendre un soldat marcher alors que le seul qui était présent ne bougeait pas d’un centimètre, à la recherche de la provenance de mes tirs.

Les graphismes aussi peuvent en décevoir certains. Cependant, bien qu’en ultra ils ne cassent pas des briques, il faut tout de même garder à l’esprit que le titre reste assez accessible avec ses configurations recommandées. Les plus tatillons trouveront cela dommage de ne pas pouvoir admirer le paysage italien comme ils le souhaiteraient. D’un autre côté, une partie des joueurs possédant un ordinateur assez dépassé seront ravis de constater que leur petit coucou tiendra le coup face à ce titre, qui pourra ainsi leur offrir des graphismes acceptables. Difficile donc de juger sur ce point en sachant que le jeu n’est clairement pas créé dans le seul et unique objectif de nous en mettre plein les mirettes. Sauf quand il s’agit de péter des jugulaires.

Votre nazi, avec ou sans patates ?

Sniper Elite 4 est un bon jeu. Nous faisons ici face à un titre assez exigeant pour les férus d’infiltration. Mon seul regret de ce côté est d’assez peu profiter du corps-à-corps – briser des nuques en silence est assez amusant il faut l’admettre. Mais c’est compréhensible, le jeu s’appelle Sniper Elite, pas Sniper Creed. Et bien que le personnage possède d’incroyables forces, il reste limité dans son parcours. Ce nouvel opus plaira certainement aux grands fans ainsi qu’aux néophytes, mais son gameplay lui impose d’être assez rapidement répétitif. Votre envie de continuer le jeu sera déterminée par votre patience. Si tirer dans des têtes en permanence vous convient, alors ce jeu est fait pour vous. Sinon, l’ennui vous guettera de temps à autres.

Test Sniper Elite 4 eau et montagnes
Entre deux victimes, faut savoir se détendre.

► Points forts

  • L’infiltration à la fois exigeante et accessible
  • Des niveaux extrêmement bien construits
  • Gameplay jouissif…

► Points faibles

  • Mais très vite répétitif
  • Un scénario presque inexistant
  • Une ambiance générale assez faiblarde
  • Une intelligence artificielle beaucoup trop inégale

Le sang coule et c’est aussi ça qu’on aime.

Test Sniper Elite 4 note 14/20

Sniper Elite 4 sort le 14 février sur PS4, Xbox One et PC.

War Legend a bénéficié d’une copie presse PC fournie par l’éditeur de ce jeu.

Le jeu est disponible en précommande chez notre sponsor GoCléCD.fr (PC) et chez Amazon (PS4/Xbox One)

2 commentaires
  • regis ~ Le 13 février 2017 à 23:52

    Merci pour ces info et tests pertinents.un bon jeu dans la moyenne.

  • almina ~ Le 24 février 2017 à 21:24

    Merci pour ce test.
    Depuis V2 ils sont plus beaux mais moins bon je trouve.