elrizzt
3 commentaires
Actualité, Console, Jeux vidéo, MMO, News, PC, PS4, Test, TPS, Xbox One

Vignette Defiance 2050 test

Test Defiance 2050 – Pourquoi ?

Sorti à l’origine en 2013, Defiance proposait un concept aguicheur et original à base de cross-média avec la série du même nom parue sur SyFy. Cinq ans plus tard, cette dernière est arrêtée, le jeu est à l’agonie et Trion Worlds décide de sortir une nouvelle version intitulée sobrement Defiance 2050 afin « d’amener le jeu vers une nouvelle génération de hardware ».

C’est le même mais en pareil

Defiance est un MMOTPS free-to-play développé par Trion Worlds et sorti initialement en 2013. Nous sommes maintenant en 2018, le jeu, amputé de son concept cross-média, ne rapporte plus assez d’argent ne retient plus assez les joueurs (notamment par manque de suivi). Le studio décide donc de ressortir son MMO en promettant une refonte des graphismes, un nouveau système de classes ainsi que pas mal de petites améliorations de gameplay (avec une sortie sur PlayStation 4 et Xbox One au passage, bien entendu).

Personnage sur une route
On voit bien la refonte graphique.

Une bonne nouvelle pour les fans et vétérans ou tout simplement pour ceux qui n’avaient pas pu tester le jeu à sa sortie. Cette refonte, présentée comme un nouveau titre et intitulée Defiance 2050, s’inspire beaucoup de ce que Funcom a fait avec Secret World Legends. Malheureusement, Trion Worlds – à qui l’on doit pourtant le très bon RIFT – nous sort une copie quasi conforme du jeu d’origine.

On est très loin de la « nouvelle génération de hardware » promise par Trion Worlds, très très loin.

Pour tout vous dire, en lançant Defiance 2050 je me suis demandé au bout de quelques minutes si je ne m’étais pas trompé et avait lancé Defiance classique par mégarde. Comprenez-moi, à part quelques ajouts d’effets de particules et des textures légèrement plus fines, le jeu est graphiquement le même qu’en 2013. On est très loin de la « nouvelle génération de hardware » promise par Trion Worlds, très très loin.

2050 nuances de flemmardise

Autre chose qui saute aux yeux : les cinématiques sont les mêmes, les quêtes sont les mêmes, le scénario est le même en tous points alors que le jeu est censé se passer en 2050, donc 4 ans après son homologue.

Defiance 2050 se paie même le luxe d’être encore plus instable et de freeze toutes les 5 minutes.

Les animations (que je trouvais déjà dépassées en 2013) n’ont pas changé d’un pouce, les bruitages non plus, l’interface est toujours une horreur sur PC et en plus du fait de n’avoir corrigé aucun bug du jeu original, le jeu se paie même le luxe d’être encore plus instable et de freeze toutes les 5 minutes.

La rentrée des classes

Le seul changement notable se trouve au niveau des classes. En effet, vous possédez maintenant plusieurs archétypes et chacun d’entre eux propose ses propres compétences. La nouveauté étant que contrairement à Defiance, le joueur peut débloquer et utiliser plusieurs compétences actives à la fois.

Le joueur n’aura plus accès à l’arbre de compétences dans son intégralité mais seulement aux capacités de sa classe.

Cependant, la personnalisation des builds est par la même occasion réduite. En effet, le joueur n’aura plus accès à l’arbre de compétences dans son intégralité mais seulement aux compétences de sa classe. De nouvelles capacités font tout de même leur apparition mais on pourrait y voir une régression plutôt qu’une réelle amélioration.

Arbre de compétences
De nouveaux pouvoirs EGO font leur apparition.

Déviance économique

Quant à la boutique, sans plonger dans le pay-to-win, elle propose différentes façons d’accélérer la progression et l’obtention de certains équipements tout en laissant la possibilité aux joueurs de tout débloquer sans payer. Vous verrez également l’apparition de caisses de butin à ouvrir en achetant des clés.

La boutique propose différentes façons d’accélérer la progression et l’obtention de certains équipements tout en laissant la possibilité aux joueurs de tout débloquer sans payer.

Le jeu Defiance continuera d’exister en parallèle de son homologue seulement. À l’instar de Secret World Legends, tout le contenu supplémentaire ne sera disponible que pour la nouvelle version. La boutique disparaît également au profit de celle de Defiance 2050.

Et pour les vétérans qui auraient aimé garder leur personnage durement monté, sachez que Defiance 2050 vous demandera de recommencer à zéro et que certains de vos objets achetés à la boutique ne seront pas transférables.

Intérêt chauffé

Vous l’aurez compris, Defiance 2050 est une très grosse déception.

Je ne comprends pas l’intérêt de sortir un nouveau jeu (car c’est littéralement ce qu’il est) sans aucune amélioration réelle. En l’état, le jeu est beaucoup trop laid et mal fichu pour que de nouveaux joueurs s’y intéressent en 2018 tandis que les vétérans préféreront rester sur le jeu d’origine plutôt que d’être obligés de recommencer un personnage à zéro – et par la même occasion, perdre la plupart des objets récoltés jusqu’ici. Quant aux gens qui n’avaient pas aimé Defiance à sa sortie et qui hésiteraient à retenter l’expérience, sachez que c’est exactement le même jeu qu’il y a 5 ans.

Cette « refonte » aurait pu finalement n’être qu’une simple mise à jour du jeu de base, ce qui aurait eu comme effet d’éviter de cracher dans la bouche des joueurs fidèles qui sont là depuis le début et de prendre les autres pour des vaches à lait.

Alors tentative désespérée de Trion Worlds de se remplir les poches avec un minimum de travail ou promesse d’une refonte pour justifier une sortie sur les consoles actuelles ? Probablement les deux.

► Points forts

  • Le jeu est gratuit
  • Ils ont rajouté 2050 dans le titre

► Points faibles

  • Aucune innovation de gameplay
  • Obligation de tout recommencer
  • Améliorations graphiques dérisoires
  • Une politique agressive et discutable
  • Instable
  • C’est le même putain de jeu

Aucun intérêt

6/20

WarLegend.net a bénéficié d’une copie presse PC fournie par l’éditeur de ce jeu.

Defiance 2050 est disponible sur PC, PlayStation 4 et Xbox One.


Achat Goclecd (PC)

3 commentaires
  • valiguard ~ Le 19 juillet 2018 à 23:21

    j’avais essayé Défiance, et j’ai préféré la série que le mmo, ce qui me faisant d’ailleurs lancé le jeu c’est les code bonus dans la série.
    Merci pour ce teste qui va me faire économiser du temps à ne pas le tester :)

  • crumbubble ~ Le 22 juillet 2018 à 23:02

     » […]alors que le jeu est censé se passer en 2050, donc 4 ans après son homologue. »

    Vous avez tout mélangé là !
    Defiance 2050 ne ce passe pas 4 ans après le jeu defiance, c’est le jeu defiance qui ce passe 4 ans après la serie, donc en 2050, d’où le nouveau nom.

    Au sujet du « skill tree » je lis: « une régression plutôt qu’une réelle amélioration. » Vraiment? vous aviez joué au premier au moins? Parce que là c’est une grosse innovation comparé à avant où l’ont devais, soit créé plusieurs persos, soit payer pour un reset. Alors que maintenant, on peu déloquer toute les classes au files du temps avec un seul perso, mais en plus changer à volonté, de plus chaque classe offre 3 skills actif, contre 1 seul auparavant.

    Bref, je m’arrête là ce serai trop long de corrigé un avis basé sur un test de 10 minutes (et encore) et les aneries qu’on lit partout plutôt qu’un avis recherché, personnel et approfondis.
    Heureusement que je ne me base plus là dessus, car le jeu m’occupe bien des soirées depuis plusieurs jours déjà, c’est certe pas le jeu de l’année, mais ce n’est pas non plus la bouse qu’annonce certains rédacteurs.

  • hexen ~ Le 23 juillet 2018 à 09:01

    @crumbubble Matt Pettit a déclaré lui-même : « Defiance 2050 ne se contente pas simplement de passer de l’an 2046 à l’an 2050 ». La série TV et le jeu original Defiance se déroulaient en 2046 tous les deux. Enfin, la Chute des Arches a eu lieu 20 ans avant les événements de 2050, ce qui confirme une fois de plus un bond d’environ 4 ans entre les deux jeux.