hexen
7 commentaires
À la une, Actualité, Console, Dark Souls, Jeux vidéo, News, PC, PS4, RPG, Test, Xbox One

DARK SOULS™ III Irithyll of the Boreal Valley WAR LEGEND

Avant toute chose, sachez que War Legend vous propose la solution complète de Dark Souls III, un guide de ses trophées et un autre des différentes fins qui lui sont dédiés, ainsi qu’une analyse de l’histoire et de l’univers des deux premiers jeux pour profiter au maximum de ce dernier opus. Sachant que les serments sont un vrai casse-tête, il y a en plus un autre guide dont ils sont l’objet.

La licence « Souls » a su s’imposer dès le départ comme un retour aux sources du RPG, et même du jeu vidéo. Vous savez, à l’époque où les développeurs ne se sentaient pas le besoin de nous indiquer où était notre braguette pour pisser. En d’autres termes : il y avait un brin plus de défi. C’est ce que le studio From Software a voulu rétablir, d’abord avec Demon’s Souls puis Dark Souls, son successeur spirituel : le sentiment d’accomplissement. Ceci couplé à une direction artistique de talent et un univers riche et profond a permis de faire de Dark Souls une référence. Après un deuxième épisode que beaucoup ont considéré comme un poil faiblard comparé à la première itération de la série, le jeu distribué gratuitement dans les clubs sado-masochistes nous revient avec Dark Souls III qui, s’il n’est pas la conclusion, est au moins un opus décisif, selon les mots de son créateur.

Mystère et boule de cendres

Oui, les scénaristes de From Software ont clairement annoncé que Dark Souls III serait l’occasion pour eux d’apporter des éléments de réponses aux questions que les joueurs se posent depuis la sortie du tout premier volet en 2011. Non, ils n’ont absolument pas envie de tout vous révéler et encore moins de le faire facilement. Et c’est tant mieux ! Un des attraits principaux de l’univers Dark Souls est son mystère et sa richesse, le fait de devoir enquêter, réfléchir, gratter pour trouver ce qui se cache sous la surface. S’il est vrai que l’on apprend certaines choses assez aisément, tout n’est pas si clair, loin de là. Rassurez-vous, de nombreuses nouvelles théories vont sûrement venir peupler le monde magique d’Internet sous peu, mais c’est ce qui fait que c’est si jouissif, pas vrai ? Et puis d’une certaine manière, From Software se garde la porte ouverte pour un Dark Souls IV, juste au cas où…

DARK SOULS™ III US WAR LEGEND 7

Ce n’est pas pour autant que l’histoire de Dark Souls III n’est pas géniale et complète, bien au contraire. Comme d’habitude, le travail des scénaristes est impeccable ; suffisamment minimaliste pour être intrigant et pas assez pour nous faire décrocher. On veut toujours en savoir plus et c’est probablement l’indicateur le plus probant de la qualité de cette nouvelle histoire. En plus de cela, à l’image de ce qui a été fait pour Bloodborne – également développé par From Software – vous pourrez arriver à quatre fins différentes qui ont toutes des implications particulière pour l’univers de Dark Souls. Le spoil, c’est pas mon truc, et ce n’est pas aujourd’hui que ça va changer. Je me contente simplement de poser un petit truc de rien du tout juste là : vous n’êtes pas au bout de vos surprises.

Quitte à commencer par la fin, autant finir par la commencement et vous dire que le personnage que vous incarnez est désormais désigné comme étant « Unkindled Ash » (littéralement Cendres non embrasées, traduction officielle à venir sous peu) qui se réveille dans le Cimetière des Cendres, sans autre forme d’explication – comme d’habitude. Vous pourchassez à présent des Seigneurs des Cendres, ceux qui se sont liés à la flamme, que vous avez à cœur de ramener à leurs trônes respectifs. Je vous laisse le plaisir de découvrir le reste, en dire plus serait vous gâcher ce plaisir. Vous apprendrez une fois de plus énormément de choses à travers les détails, les descriptions d’objets…

DARK SOULS™ III Gundyr WAR LEGEND

« Vous êtes mort »

Le gameplay ne change pas des principes fondamentaux de la série, et c’est indubitablement une qualité. On se fait poutrer en permanence et on recommence jusqu’à ce qu’on apprenne de nos erreurs et des failles des ennemis et boss pour enfin vaincre et connaître la satisfaction. On remarquera quelques étoffements qui sont les bienvenus. Les combats semblent plus dynamiques dans l’ensemble, notamment grâce aux pouvoirs des armes. Si vous possédez un bouclier qui vous le permet, au lieu de contrer les attaques ennemies, votre touche L2/R2 vous fera empoigner votre arme à deux mains, que vous pourrez exploiter grâce aux touches d’attaque habituelles. Il s’agit souvent de coups puissants ou destabilisateurs pour créer une ouverture dans la défense ennemie.

Bien entendu, RPG oblige, le système d’inventaire et d’équipement reste inchangé et l’on retrouve beaucoup de noms connus des précédents opus en plus des nouveaux objets ajoutés dans ce nouveau volet. C’est par exemple avec un brin de nostalgie que l’on retrouve la Couronne du Crépuscule, pour ne citer que ça. Votre fidèle Fiole d’Estus est maintenant accompagnée d’un double bleuté qui sert à recharger votre mana. Oui, car il y a maintenant trois barres à gérer en haut de l’écran : la santé, le mana et l’endurance. Les pouvoirs des armes consomment les deux derniers éléments à la fois tandis que les sorts sont rabattus sur le mana. Sont permises une plus grande liberté d’action et un dynamisme plus important dans les affrontements.

DARK SOULS™ III HW of Lothric WAR LEGEND

Le bestiaire est assez étoffé et chaque zone saura vous proposer des ennemis originaux dans un univers toujours aussi sombre à souhait. De même, les secrets, murs illusoires et cie sont toujours de la partie et vous pouvez vous aider de notre solution complète du jeu pour les trouver. Les boss sont une fois de plus très charismatiques en plus d’être nombreux et inventifs dans leurs attaques, ce qui vaudra quelques jets de manette chez les moins patients d’entre-vous. Mon conseil pratique : prévoyez de jouer à proximité de votre canapé dans un fauteuil bien confortable, ce qui vous permettra de faire atterrir votre pad en toute sécurité dans les plus mauvais moments.

Sombre, original, magnifique

Comme à l’accoutumée, je suis plus que séduit par l’aspect visuel de Dark Souls, mais cette fois-ci, en plus d’être superbement réalisé, il est graphiquement beau ! Sérieux. Il faut bien le reconnaître, les jeux From Software avant Bloodborne étaient à chaque fois un peu (par certains aspects beaucoup) en retard sur leur temps visuellement côté technique. Le studio nous propose ici des graphismes de 2016 avec de séduisants effets de lumière et autres jeux d’ombres. Les reflets sur les armures (oui, j’ai un côté bling bling) sont à tomber et tout ceci ne fait qu’ajouter à l’immersion tant le titre est crédible à l’œil. Rien que pour cela, ça vaut le coup de jouer un utilisateur de magie et de déchaîner ses sorts. Je vous conseille la spécialité du chef : la pyromancie.

La direction artistique est à se décrocher la mâchoire. C’est dit. Dark Souls III donne son sens au mot « artistique » dans « direction artistique ». Les paysages sont superbes et nous font fantasmer de contrées lointaines d’un royaume perdu. Pour la faire courte : on voyage loin, très loin. Les grands édifices évoquent une majestuosité des temps passés, ce qui renforce le sentiment qu’on est au cœur d’une histoire profonde et riche qui nous dépasserait presque si on n’était pas nous-même au centre des événements. Le level design est pour sa part très réussi également, vous forçant à fureter à droite à gauche pour tout découvrir, trouver les raccourcis, les Feux et éléments cachés, les endroits à contourner, etc.

DARK SOULS™ III HW of Lothric WAR LEGEND 2

L’univers n’a bien sûr pas perdu sa teinte sombre et parfois glauque. De ce côté-là, vous aurez de quoi faire et je vous le garantis même si je ne veux pas révéler l’élément que j’ai en tête pour ne pas vous gâcher la surprise. Les personnages sont toujours aussi énigmatiques et un peu tarés, terminant systématiquement leurs tirades par un rire inquiétant, parfois sardonique. Et évidemment, j’ai précisé plus tôt que quatre fins étaient possibles, ce qui signifie que vous aurez des choix à faire tout au long de l’aventure – que cela influence cette fin ou non – qui influenceront votre partie et les protagonistes que vous rencontrez. Certains ont par ailleurs leur propre série de quêtes à remplir, parfois en conflit avec celle d’un autre personnage, parfois en harmonie.

La bande originale du jeu est quant à elle à tomber. From Software est largement réputé pour ça et cela ne se dément pas ici. Les musiques accompagnant les combats de boss sont particulièrement saisissantes et je ne vous parle même pas de celle du boss finale qui devrait égaler celles des premier et deuxième volets dans le cœur des joueurs.

Le meilleur Dark Souls

J’ai longuement hésité avant d’écrire ce titre, mais c’est bien ce que je pense. Et ce n’était pas chose aisée que de détrôner le premier Dark Souls, qui occupe une place toute particulière dans mon cœur de gamer (je suis un être sensible). Dark Souls III a tout pour plaire : un défi relevé, une longévité à toute épreuve (comptez 60 à 70h pour faire le tour du jeu, sans compter les éventuels trophées et secrets manqués), un univers toujours aussi riche et sombre, des réponses à des questions de longue date, une direction artistique et des graphismes superbes… la liste est longue. Ce dernier opus de la licence de From Software est un must-have et un pur plaisir de bout en bout. Non, je ne taris pas d’éloges et oui, j’ai beaucoup de mal à trouver des défauts sérieux à ce jeu. On peut signaler les performances sur Xbox One qui souffrent de quelques baisses de framerate aux moments les plus nerveux de combats de boss.

DARK SOULS™ III Irithyll of the Boreal Valley WAR LEGEND 4

[Points Positifs]

  • Graphismes et effets visuels au top
  • Direction artistique magnifique
  • Univers toujours aussi sombre, riche et prenant
  • Scénario
  • Gameplay exigeant et enjolivé par les pouvoirs des armes et le mana
  • Durée de vie colossale (d’autant que certains objets et sorts ne sont accessibles qu’en NG+)

[Points Négatifs]

  • Quelques baisses de framerate sur Xbox One
  • Va falloir attendre Dark Souls IV

Note 20

Quand c’est dément, faut pas faire sa mijorée.

Retrouvez notre analyse de l’histoire et de l’univers de Dark Souls avant Dark Souls III afin de profiter au mieux de ce dernier ! N’oubliez pas de consulter également notre soluce complète (nous sommes fiers d’avoir été les premiers au monde à la publier) et notre guide des trophées du titre pour ne rien louper au cours de votre aventure et vous tirer des mauvais pas. War Legend est votre source #1 de guides sur Dark Souls III. Retrouvez la liste complète à cette adresse afin que le jeu de From Software n’ait plus aucun secret pour vous !

Dark Souls III est disponible chez notre partenaire GoCleCd.fr.

Notre test est basé sur la version PC de Dark Souls III.
7 commentaires
  • needle ~ Le 4 avril 2016 à 16:52

    Super ! Merci pour le test !

  • valiguard ~ Le 5 avril 2016 à 00:47

    Merci pour le test!
    Un 20/20 pour un rpg avec 70-80h de jeu … ça sent effectivement le must have :)
    Es-ce que la manette est toujours conseillé sur PC ?

  • hexen ~ Le 5 avril 2016 à 01:32

    Notre version presse PC ne nous parviendra qu’en milieu de semaine, mais à mon avis, la réponse est oui :)

  • jeewu ~ Le 9 avril 2016 à 19:00

    merci pour ce test détaillé

  • niaxa ~ Le 17 avril 2016 à 16:52

    Test sympatoche! Je suis par ailleurs globalement d’accord. La durée de vie est tellement énorme pour un jeu « solo » d’aujourd’hui !!

  • Fallanx ~ Le 22 avril 2016 à 14:11

    20/20 stop le fanboyism =)

    Je me suis fait chier sur Bloodborne donc je vais passer mais merci pour ton test.

  • hexen ~ Le 22 avril 2016 à 14:19

    Nous rédigeons des tests professionnels, chaque note étant le reflet du plaisir de jeu du testeur ainsi que plusieurs critères. Si ce n’est pas ton genre de jeu, nul doute que ton avis sera différent, et c’est normal. Tu peux comparer notre note à celle du reste de la presse et il en va de même pour Bloodborne.