citizenerased
0 commentaires
Actualité, Business, Jeu vidéo, News

Take-Two lance Private Division, un label pour jeux indépendants « de prestige »

Take-Two a créé une sous-division pour éditer des jeux indépendants à gros budgets afin de leur laisser un maximum de liberté créatrice, nommée Private Division.

Toujours vérifier la tranche du contrat après l’avoir fermé

Le monde du jeu indépendant, c’est toujours compliqué, et le terme en lui-même est pas toujours évident à cerner. Avec le boom des jeux indés ces dernières années, les gros éditeurs se sont intéressés à ces jeux de niches plus faits par passion que par amour de l’argent (bien que la frontière soit parfois floue). L’action de Take-Two dans ce sens est donc la création d’une nouvelle division au sein de l’éditeur, appelé sobrement : Private Division.

Si le studio Squad (Kerbal Space Program) avait déjà été racheté par Take-Two, c’est donc maintenant au tout de Private Division de reprendre le contrôle de l’équipe mexicaine. D’autres studios travaillent donc main dans la main avec Private Division pour leur permettre de mener leurs projets à bien et de garantir une certaine indépendance créatrice. On y retrouve le studio de Patrice Désilets (Assassin’s Creed), Panache Jeux Numériques sur Ancestors : The Humankind Odyssey, Project Wight par des anciens de DICE, un FPS futuriste par le cocréateur du premier Halo et le dernier projet d’Obsidian, dirigé par les créateurs originaux de Fallout, Tim Cain et Leonard Boyarsky.

Cependant, indépendant ne veut pas dire « accessible à tous ». Expliquant son nouveau projet, Take-Two a avoué que la motivation derrière la création de ce label est la possibilité d’attirer des talents reconnus et de diversifier son offre de jeux. D’un autre côté, cela permet aux joueurs de niche de jouer à des titres faits par leurs créateurs préférés et pouvoir avoir la certitude que tel ou tel soft a été fait avec le moins de directives possibles de la part de l’éditeur. Sur le papier, tout le monde est gagnant. Malheureusement, il y a donc peu de risques à ce que Private Division donne sa chance à de jeunes studios qui n’ont pas fait leurs preuves. C’est une façon de faire comme une autre.

Annonce de la création de Private Division

0 commentaires