citizenerased
0 commentaires
Actualité, Jeux vidéo, News, PC, PS4, Xbox One

Si The Bard’s Tale IV fonctionne bien, Brian Fargo pourrait racheter Interplay

L’ancien cofondateur d’Interplay, Brian Fargo, se dit prêt à racheter son ancienne entreprise si les ventes de The Bard’s Tale IV le lui permette.

Reprendre ce qui nous revient de droit

Dans les années 90, on pouvait presque qualifier Interplay d’institution. Si tous les jeux de l’éditeur n’ont pas fait date, certains sont restés cultes voires légendaires, comme Baldur’s Gate, les deux premiers Fallout, Earthworm Jim, Descent, MDK, M.A.X ou encore Kingpin. Bien sûr, les fans de très vieux RPG se souviennent de la série The Bard’s Tale, véritable précurseur du genre.

Aujourd’hui, The Bard’s Tale IV sort après une campagne Kickstarter qui a souvelevé 1,5 million de dollars et trois ans de développement dans les pattes. Les premiers retours de la presse qui ont pu mettre les mains sur le titre encore en développement sont bons et ce dernier est déjà dans le top 10 des ventes sur Steam.

L’illustre cofondateur d’Interplay, Brian Fargo, déchu de ses fonctions de président d’Interplay après des difficultés financières en 2002, a donc lancé un défi à la communauté de joueurs sur Twitter :

On me demande sur ce que je ferais si The Bard’s Tale 4 sur PC est un succès.

Considérons ce palier : j’essairai de racheter Interplay si nous arrivons à écouler plus de 2 millions d’unités dans les 18 premiers mois

@ÇaNeSeraitPasGénial?

Autant dire que c’est un pari ambitieux. InXile a eu quelques succès jusqu’à présent, notamment sur Kickstarter, avec Wasteland 2, Torment: Tides of Numenera, mais on a du mal à se faire à l’idée que le petit studio indé pourrait un jour acquérir une marque comme Interplay.

Cependant, si Interplay existe toujours, cela fait bien longtemps que l’ancien éditeur ne sert que de réservoir à licences pour d’autres entreprises qui voudraient s’en servir, comme Bethesda qui a acquéri la licence Fallout en 2007 (et dont les fans de la première heure ne se sont jamais remis depuis).

À titre d’exemple, InXile a acheté le droit d’utiliser le nom de The Bard’s Tale, mais n’est pas autorisé à utiliser les élements de son univers. Racheter Interplay, c’est donner la possibilité à Brian Fargo de pouvoir faire revivre de vieilles licences aimées par des fans.

En ce qui me concerne, promettez-moi un retour de Wild 9 et M.A.X et j’achète des parts dans la boîte.

0 commentaires