citizenerased
0 commentaires
Actualité, Battle Royale, FPS, Jeux vidéo, MMO, News, PC

Mavericks veut être le Battle Royale ultime, sur le fond comme sur la forme

Les développeurs de Mavericks ne veulent pas se contenter de créer un énième Battle Royale, mais aussi offrir un contexte qui justifie les massacres.

« Qu’est-ce à dire que ceci ? »

À quelques semaines de la bêta fermée de Mavericks: Proving Grounds, on manque encore pas mal d’infos sur l’expérience que va proposer le titre.

Tout ce qu’on sait pour l’instant, c’est que le netcode « révolutionnaire » du jeu permettra à 1000 joueurs d’être sur le même serveur et que la moindre interaction avec l’environnement (comme un décor détruit ou une trace de pas dans la boue) restera à vie. Sur le papier, on est sur du jeu multijoueur massif et immersif bien sale.

Après, sur ce qu’on dit et ce qu’on montre, il y a quand même un monde. PCGamesN nous apprend aujourd’hui un peu plus sur le contexte du jeu, selon le boss d’Automaton, James Thompson.

Le studio britannique irait jusqu’à dire que le titre serait une meilleure représentation du vrai Battle Royale, comparé aux jeux de la concurrence qui se contentent d’enchaîner les parties sans trop se prendre la tête. D’une certaine façon, les jeux sur lesquels les joueurs s’amusent déjà ne seraient que des deathmatchs déguisés.

C’est presque comme si on ne devrait pas dire Battle Royale, parce que nous pensons que les jeux actuels ne représentent pas totalement ce que c’est. Battle Royale [le film, ndlr] et Hunger Game sont très intéressants. Pas à cause du match qui y est décrit, mais parce qu’il y a un contexte dans le monde où se déroule le jeu. Mavericks apporte cet aspect-là.

Une raison de se battre

Dans Mavericks, le jeu se déroule sur deux plans : le monde ouvert avec 1000 joueurs en simultané répartis sur trois factions, et le mode Battle Royale qui réunit tout de même 400 joueurs dans la même partie.

La grande île où se déroule l’action en fait un énorme complexe pénitencier où sont réunis les pires criminels du monde ou opposants politiques. Se battre est un moyen de monter dans un classement où les meilleurs sont promis d’être relâchés.

Dans un premier temps, seul le mode Battle Royale sera disponible, mais le hub principal où les joueurs accèdent aux parties prendra bien place dans le monde ouvert de Mavericks, où les joueurs pourront se promener sur l’île comme bon leur semble.

Nous créons un gameplay persistant vraiment intéressant, même cette année pour le lancement. C’est juste que nous ne mettons pas tout le contenu auquel vous pourrez vous attendre pour un MMORPG traditionnel : les bases de faction, les PNJ, des quêtes narratives, etc. Nous construisons cela aussi, mais cela n’arrivera pas au début.

C’est un vrai monde virtuel de MMORPG. Vous pouvez récupérer de la monnaie et des succès en jouant aux parties, et vous pourrez miser tout ça pendant des événements en jeu. Nous allons essayer des choses.

La bêta fermée prévue pour ce mois d’août sera réservée pour les possesseurs d’un compte fondateur. L’entrée en accès anticipée est prévue pour le mois de décembre.

Si le mode Battle Royale peut être intéressant sur le papier, c’est finalement le mode MMOFPS qui intrigue le plus. Cela fait longtemps qu’un jeu ambitieux comme le vénérable Planetside n’a pas pointé le bout de son nez.

Jusqu’à maintenant, toujours pas d’images de gameplay. Si les promesses de SpatialOS s’avèrent être concluantes, on aurait alors un titre à surveiller de près sur les bras.

Mavericks sera disponible en accès anticipé au mois de décembre sur PC.

0 commentaires