citizenerased
0 commentaires
À la une, Action-RPG, Actualité, Business, Jeux vidéo, Mobile, News, PC, PS4, Xbox One

Le protagoniste mettant la main sur une cellule

IGN US retire son test de Dead Cells dans l’urgence pour suspicion de plagiat

IGN doit faire face à un cas de plagiat potentiel de la part d’un de ses rédacteurs sur le test de Dead Cells. L’article a été retiré depuis.

La formation qui a dû merder

[MAJ 80/08 14:30]

IGN a changé son message sur l’adresse du test de Dead Cells et s’excuse pour le cas avéré de plagiat. Après investigation de la part de la rédaction n’excluant pas une coïncidence, elle a conclu que Filip Miucin avait bien remanié les propos de la vidéo de Boomstick Gaming. La rédaction s’excuse platement aux lecteurs et à Motion Twin pour cet acte très maladroit.

Filip avait effectivement bien joué au jeu et son avis personnel rejoignait clairement l’avis de la critique de Deadite de Boomstick Gaming, mais le mal était fait. Le rédacteur a été licencié et le test va être à nouveau rédigé par un autre journaliste d’IGN.

[Article orginal]

Dead Cells est sorti dans sa version 1.0 et dire que tout le monde est content tiendrait de l’euphémisme. La note Metacritic du titre est bloquée à 89 et le public comme les critiques sont plus que ravis. IGN a même donné une note de 9.7 sur 10. Seulement, il s’avère que ce test est un plagiat.

En effet, si l’on se rend sur l’URL du test, un message accueille le lecteur au lieu de l’article désiré :

En tant que groupe de rédacteurs et de créateurs qui chérissent leur propre travail et celui des autres dans notre domaine, l’équipe éditoriale d’IGN prend le plagiat très au sérieux.

Afin de faire la lumière sur les préoccupations qui ont été soulevées par notre critique de Dead Cells, nous l’avons retiré un temps et sommes en train d’enquêter.

Le test est resté à peine une journée en ligne. C’est surtout grâce à la rapide réaction de la victime que cela a pu être signalé à temps.

En fait, ce n’est pas vraiment l’article en lui-même qui est sujet aux accusations de plagiat, mais plutôt le vidéo-test qui l’accompagne. Le rédacteur spécialisé dans les jeux Nintendo, Filip Miucin, serait tout jeune dans la boîte et aurait fait acte de fainéantise pour l’écriture de la vidéo.

Spécialisé copier/coller

La victime se nomme Deadite et gère une chaîne YouTube (Boomstick Gaming) qui possède une grosse dizaine de milliers d’abonnés. Le monsieur consulte le test d’IGN et regarde la vidéo annexe. Au-delà du fait que les deux vidéos déclarent que Dead Cells est un putain de bon jeu, les propos et le cheminement de l’argumentation sont un peu trop similaires, jusqu’à parfois réentendre les mêmes termes à la virgule près.

Deadite a rapidement remarqué cette étrange « coïncidence » et s’est empressé de monter une vidéo de comparaison entre les deux vidéo-tests. Le constat est sans appel.

La vidéo a rapidement engrangé les vues et s’est fait remarquer par la presse spécialisée. Si cela a conduit au retrait du test, cela a aussi attiré l’attention de Forbes et de la BBC — oui, cette BBC là — qui ont voulu recueillir le témoignage de la victime. Pas de bol, Deadite est un lecteur assidu d’IGN.

Je fréquente IGN depuis presque 20 ans et vous pouvez imaginer ma surprise lorsque j’ai consulté leur dernier test et que j’ai commencé à ressentir ma propre construction de texte et mon propre fil de pensée, qui ont été utilisées tout le long de la critique.

Pour l’instant, je n’ai pas été contacté par IGN mais j’aimerais être cité, collaborer avec eux et recevoir une compensation des revenus qu’ils ont générés avec leur test écrit et vidéo.

Pour ce qui est de Filip, cela constituait son premier vidéo-test pour IGN et il est compréhensible de chercher à s’accaparer l’expérience de quelqu’un qui a fait moult critiques par le passé, mais cela n’aurait pas dû être répliqué de cette manière.

Je n’en veux pas à Filip et je n’encourage pas de renvoyer cette charmante personne. Je suis au chômage depuis 6 mois et je ne souhaite ça à personne.

Très noble de sa part, Deadite ne semble pas être rancunier envers la personne qui a exploité son travail. Pire, il se pourrait que la situation finisse par être bénéfique pour le YouTuber.

Je suis sur YouTube depuis 2006 en tant que hobby et j’ai commencé à percer en 2018. Il y a quelques mois, j’ai lancé un Patreon dans une tentative de continuer de faire ce que j’aime en acceptant des donations de fans pour mes vidéos, mais avec très peu de succès jusqu’à maintenant.

En espérant que cette énorme publicité gratuite puisse permettre à Deadite d’être dédommagé de cette injustice qui aurait pu passer totalement inaperçue.

0 commentaires