lyaf
0 commentaires
News

GWI : Le pvp dans Guild Wars 2 semble s’intégrer naturellement dans l’environnement e-sport, aux côtés des habituels StarCraft et League of Legends. À votre avis, quel est le plus grand aspect qui sépare Guild Wars 2 du traditionnel côté MMO/PvP Arène ?

Jonathan : Dès le début, il y a plus de 4 ans, on voulait faire un jeu e-sport. Donc on s’est posé en tant que spectateurs, on a maté les autres jeux, et on s’est posé quelques questions : « qu’est-ce qui fait qu’un jeu est un bon jeu e-sport ? Fun à jouer ? Fun à regarder ? Facile, pour le joueur lambda de se pointer au milieu d’une partie et de la prendre en cours ? » Donc on a vraiment voulu concevoir ce jeu autour de ces idées-là et de cette mentalité. On a pris quelques bons côtés des autres jeux, on a aussi pris les moins bons, et on les a corrigé. On ne donnera pas de noms ni d’exemples, mais on pense qu’il y a quelques features auxquelles les joueurs doivent avoir accès. On fait attention aux sports, également, que ce soit le football ou sa version américaine, la boxe, le baseball, basketball, un peu tout ça. On regarde tout ça, et on se demande ce qui, concrètement, est intéressant et sympa à voir pour les spectateurs. On essaye de concevoir le jeu autour de cette idée, qui vous donne envie d’être spectateur.

Mike : Et bien plus encore en prenant en compte Guild Wars premier du nom, puisqu’il était possible d’être un spectateur direct de ce qu’il s’y déroulait, de mater les autres jouer. On avait nos propres « World championships » et tout, donc on n’est pas totalement étrangers au monde de l’e-sport. Comme dit, depuis le début, on a toujours vraiment su ce qu’on voulait construire. Le but est de faire rentrer Guild Wars 2 dans la case des jeux e-sport.

GWI : Aurons-nous une UI spécifique ou un mode spectateur, pour aider à la promotion de Guild Wars 2 comme étant e-sport ?

Mike : Ouais, on ne peut pas encore en parler, mais c’est prévu, c’est dans la boîte.

GWI : Dans un article récent, il a été mentionné que les joueurs seraient en mesure de rejoindre une sorte de lobby avant d’entrer dans les games PvP ; Pouvez-vous décrire ces lobbies ? Ils ressemblent à des villes ou sont plutôt comme une chambre ?

Matt : C’est plus ou moins une grande pièce, où les joueurs vont se rencontrer, former les groupes, et se préparer, avant de se mettre sur la tronche.

Mike : Dans cette zone, il y aura également un tutorial PvP, qui donnera un petit coup de main non négligeable pour les nouveaux joueurs.

GWI : Est-ce qu’il sera possible de tester plusieurs builds/templates, dans ce lobby ?

Mike : Oui, on y a pensé. Mais on ne veut pas que ça devienne une zone trop encombrée, donc on avisera en fonction du nombre de joueurs qui rentrent là-dedans. On risque de déplacer ce genre de tests ailleurs, dans une autre zone, on ne sait pas encore.

GWI : Justement, vis-à-vis des encombrements, les maps WvW, en terme de taille, vont évidemment être énormes. Qu’est-ce que vous avez prévu pour vous assurer que le jeu reste « fast pace » (NDLR : rapide) et axé sur l’objectif global ?

Mike : Nous avons beaucoup d’objectifs différents que vous voyez directement sur la map. On essaye de travailler les notifications, c’est-à-dire qu’on envisage de laisser le choix aux joueurs, d’avoir la possibilité d’aller directement se confronter à un fight, ou, éventuellement, de l’esquiver en passant à côté, grâce aux marqueurs de fight qui s’afficheront sur la map, et qui donneront également une indication sur le nombre de joueurs.

GWI : Vous avez une estimation du nombre de joueurs maximum en WvW ?

Jonathan : On prévoit d’avoir environ 500 joueurs sur chaque map.

Matt : Soit quelques 2 000 joueurs puisqu’il y a 4 maps WvW. C’est un cap qui sera très probablement, par la suite, revu à la hausse.

GWI : Pour le WvW, vous avez mentionné dans le passé, et ce à plusieurs reprises, des engins de sièges. Un exemple, et la façon dont ils fonctionnent ?

Matt, Mike : Mis à part les trébuchets et catapultes que vous connaissez déjà, et que vous avez déjà dû voir, notamment sur la map Kylo, nous travaillons sur un semblant de bélier : un Golem Asura géant ! Vous rentrez dedans, et vous pouvez aller péter des portes, ou même des gens si l’envie vous en dit !

GWI : Dans quel rôle voyez-vous le Mesmer exceller, en PvP ?

Matt : En chieur et casse-pieds ! Enfin, ça dépend surtout de vos spells et de votre façon de le jouer, mais vous pouvez littéralement être une grosse plaie pour les casters adverses.

Mike : Téléporter des joueurs, créer des illusions, des diversions, tout ça, ça va être énorme.

GWI : Beaucoup de joueurs ont eu des réactions diverses et variées vis-à-vis du « veil skill » (NDLR : la furtivité de zone) et de son influence en pvp. La première fois que je l’ai vu, je me suis dit « Wow, ça va être intéressant à équilibrer ». Y a-t-il des moyens, pour les joueurs, de voir ou de contrer ces ennemis furtifs ?

Jonathan : Les voir, non, mais les contrer, oui. Même si vous êtes furtifs, vous prenez 100% damage. Donc si vous vous faites enquiquiner par un Thief ou Mesmer, si vous avez les bons skills, vous avez des AoE damage, donc même s’il est furtif, il va avoir mal. Qui plus est, il perd sa furtivité dès qu’il attaque, à l’exception d’une elite ability du Thief. Mais c’est le genre de détails qui est encore à peaufiner, entre maintenant et la release, ça peut changer.

GWI : Est-ce que ça marche sur les objets ? Sur la Thumper Turret de l’Engineer, par exemple ? Elle serait furtive ?

Jonathan : Pour le moment, non. Et même si c’était le cas, ça suivrait les mêmes règles, à savoir, perte de la furtivité au moment où la turret attaque.

GWI : Dans pas mal d’autres jeux PvP, il y a ce qu’on appelle des buffs. Y en aura-t-il dans Guild Wars 2 ?

Jonathan : Ouais, on n’en a pas trop parlé, mais il y en a.

GWI : Dans un souci d’équilibrage, est-il question d’avoir des skills uniquement PvP, ou d’ajouter des règles « PvP » à certains skills qui se différencient de leurs fonctionnements habituels en PvE ?

Jonathan, Mike : Oui, peut-être. Idéalement, on aimerait éviter, mais on en tient compte.

GWI : Vis-à-vis du skill de téléportation du Mesmer, quelle est la distance max ?

Jonathan : Pour le moment, c’est juste radar-wide. On ne veut pas que vous puissiez traverser toute la map en un tp, mais ça peut vous permettre de gagner ~5 secondes qui peuvent s’avérer précieuses sur la capture d’un point, par exemple.

GWI : Est-ce que vous trouvez que les illusions du Mesmer trompent beaucoup de gens ?

Jonathan : Oui ! Ce qui est intéressant, c’est d’apprendre le fonctionnement des illusions, afin d’essayer de se comporter comme elles et de mieux tromper les ennemis. Bon après, soyons honnêtes, contre du spam AOE, ça marche pas trop, donc faudra revoir la stratégie.

GWI : Y a-t-il un soft de VOIP intégré au jeu ?

Jonathan : Non, pas pour le moment, ça n’est pas encore à l’étude.

GWI : Qu’est-ce que vous pouvez nous dire de plus vis-à-vis du WvW ? Quelque chose sur les forts ?

Mike : En comparaison à la map Kylo, les forts sont encore plus grands, et sont tous positionnés sur des terrains spécifiques et uniques. Sur une montagne, autour d’un lac, avec une entrée sous-marine à défendre, par ailleurs, etc. Il y a également des tours, qui sont tout simplement des forts en version réduite, et qui seront à capturer. Des ressources à capturer, aussi, qui sont plutôt localisées dans des zones ouvertes.

GWI : Quel est l’intérêt des forts en WvW ? On peut les construire, mais quel est leur but ?

Mike : Le but c’est, sur deux semaines, que votre serveur ait le plus haut score pour gagner. Les forts font partie intégrante des tactiques que vous allez mettre en place autour de vos groupes, pour gagner des points, que ce soit pour les assiéger, ou pour les affamer en capturant leurs ressources.

GWI : Étant donné qu’on peut avoir plusieurs guildes, quel sera l’impact de l’Influence pour les guildes ?

Mike : Vous ne gagnez de l’Influence que pour la guilde que vous représentez, et vous ne représentez qu’une seule guilde à la fois.

GWI : Est-ce qu’on peut changer de guilde en cours de combat, ou faut-il la quitter puis y revenir par la suite ?

Mike : Il suffit juste d’aller dans l’interface de guilde, et choisir celle que vous souhaitez représenter, vous n’avez pas à quitter vos guildes.

GWI : Pas mal de joueurs ont trouvé que le skill elite « Tornado », de l’Elementalist était peut-être un peu overpowered, et avait besoin d’un petit nerf. Y a-t-il eu des ajustements vis-à-vis des retours que vous avez eu durant les conventions ?

Matt, Mike, Jonathan : On reçoit effectivement beaucoup de retours, et on essaye de tous les considérer avec parcimonie, en faisant attention aux angry boys qui whine parce qu’ils ont perdu ! Et puis, ça reste le skill elite de l’Elementalist, donc oui, c’est normal qu’il soit plus fort que les autres spells, mais on veille à ce que tout reste bien équilibré.

Cela dit, c’est comme dans tous les autres jeux, que ce soit Starcraft 2, la série des Street Fighter, ou même League of Legends ; les joueurs trouvent toujours des trucs qui sont overpowered. Et à force de jouer, vous apprenez à les contrôler.

Et c’est sur cette bonne note que s’achève cette interview avec Matt Witter, Mike Ferguson, et Jonathan “Chapman” Sharp réalisée par Guild Wars Insider, et traduite par mes soins.

0 commentaires