sheitanina
4 commentaires
Actualité, eSport, News

league

Garena, la société ayant importé League of Legends dans certains pays asiatiques, est à l’origine d’un scandale. En effet alors que ce MOBA est considéré comme le représentant de l’e-sport, un des règlements d’un tournoi aux Philippines discrimine la population LGBT.  L’organisateur a mis en place un championnat exclusivement féminin, et même si celui-ci est bienvenu au vu de l’absence de joueuses lors de tel événement, il semble également indiquer que les demoiselles non pas le même niveau que les hommes. Mais là n’est pas la plus grosse erreur de Garena, ce qui choque en effet la communauté, c’est une règle visant à limiter la participation par équipes, à une seule personne LGBT.

Celle-ci est on ne peut plus claire : 1) Chaque équipe sera autorisée à avoir un maximum de 1 femme gay/transgenre pour la totalité du jour du tournoi

2) N’importe quelle équipe qui aura violé cette susdite règle, intentionnellement ou non, si découvert lors d’un jour d’évènement ou quelque temps après, verra tous ses membres (autant les femmes que les lesbiennes, gay ou transgenres) sanctionnés par 1 an de ban sur tous les évènements organisés par Garena

La raison de cette décision est aussi incompréhensible que ridicule :

 « Certains des autres participants ont laissé entendre quelques inquiétudes et pensent que les lesbiennes, gays et femmes transgenres pourraient avoir des avantages injustes. » tente de se justifier Garena.

Riot Games, l’éditeur et développeur de LOL, s’est aussitôt désolidarisé de ces propos via un communiqué Twitter :

« Les joueurs LGBT sont bienvenus dans les tournois de LoL. Nous travaillons avec nos partenaires afin de s’assurer que nos valeurs sont respectées dans toutes les régions. »

Bonne nouvelle tout de même, il semblerait que Garena soit revenu en arrière,  et la loi a depuis été annulée, surement en partie dut à la réaction de Riot Games. L’organisateur a même présenté ses excuses, mais  pas sûr que cela suffira à calmer la colère dès la communauté.

 « Notre règle initiale concernant les LGBT (Lesbian Gay Bi Trans) a créé énormément de discussions et de débats durant les dernières 24h. […] nous avons décidé d’enlever ces restrictions entièrement. Ce qui veut dire que n’importe quel joueur qui s’identifie comme une femme sera autorisée à participer. Nous nous excusons sincèrement si nous avons offensé la communauté LGBT et la communauté gamer. […] »

4 commentaires
  • milouz ~ Le 5 février 2015 à 20:44

    Je captes pas, autant ça n’aurait concerné que les gay et les transgenre ça aurait eu une logique. Mais pourquoi les lesbiennes et les bi là ils sont parti en plein drift total dans un sapin tout seul.

  • stinger ~ Le 5 février 2015 à 22:55

    c’est triste la dimension que prend l’ esport :(

  • diony ~ Le 6 février 2015 à 10:23

    c’est un moba, vous vous attendiez à quoi ?

  • anad ~ Le 6 février 2015 à 10:51

    Si d’après le dogme de Garena : homme > femme alors homme + perruque > femme. CQFD