elrizzt
1 commentaire
Actualité, Dossier, Jeu vidéo, News

archeage unchained

Faut-il craquer pour ArcheAge: Unchained ?

Cinq ans après la sortie d’ArcheAge dans nos contrées, une nouvelle version du MMO coréen de XL Games voit le jour sous la douce appellation « Unchained ». Avec la promesse d’éradiquer toutes notions de pay-to-win et d’abonnement, ArcheAge: Unchained s’oriente naturellement vers un modèle buy-to-play. Cependant, ce dernier vaut-il vraiment la peine d’y investir ses précieux deniers ? La réponse est oui.

C’est le même, mais en différent

Sorti quelques mois après Wildstar en plein boum des MMO dit « theme park », ArcheAge avait pour ambition de faire (re)découvrir le sandbox à toute une population de joueurs. Exploité à l’époque par l’entreprise Trion Worlds, pourtant habituée des MMO avec Rift, ArcheAge est très vite tombé dans l’oubli pour la grande majorité des joueurs. La faute à une réalisation pas toujours au top, une prise en main difficile et une exploitation laborieuse. Il faut dire que le titre faisait pâle figure à côté de mastodontes comme World of Warcraft ou encore Final Fantasy XIV. Pourtant, ArcheAge apportait ce petit vent de fraîcheur dont l’industrie du MMO avait grand besoin.

Dans ArcheAge, vous êtes libre de faire ce que vous voulez, de devenir qui vous voulez. Vous êtes las de faire des quêtes ? Achetez-vous une ferme et jardinez paisiblement au soleil, ou devenez un pirate et parcourez les mers en quête de butin à bord de votre galion. Le titre a cette particularité de donner aux joueurs les clés de son monde, et ça fait un bien fou.

ArcheAge Unchained image

Non, ce qui a vraiment achevé ArcheAge, c’était sa boutique envahissante et son système d’abonnement mal pensé. Le titre s’est rapidement engouffré dans le pay-to-win, faisant fuir au fil du temps les joueurs les plus investis.

Il y a quelques mois, la société Gamigo a décidé de racheter les droits d’exploitation du titre en Europe, avec pour ambition de ressortir une version plus équitable du MMO coréen. C’est ainsi que naquit ArcheAge: Unchained.

Alors certes, proposer une version payante d’un MMO, à la base gratuit, peut faire hausser les sourcils de nombreux joueurs ; mais ce qu’il faut comprendre, c’est qu’ArcheAge: Unchained est une nouvelle version plus ambitieuse qui ne consiste pas simplement en un changement de modèle économique. D’ailleurs Gamigo a bien stipulé que les serveurs d’ArcheAge continueront de fonctionner en parallèle d’Unchained.

En premier lieu, cette nouvelle version débarque avec la mise à jour 6.0 et son lifting graphique que vous pouvez apercevoir dans la vidéo ci-dessus. Cette refonte vient sublimer la beauté de certains paysages, tout en y ajoutant un peu plus de vie. Après, il faut rester honnête, ArcheAge n’est plus tout jeune, et le titre viendra souffler le chaud comme le froid. Vous connaissez l’expression « beau de loin, mais loin d’être beau » ? Cela résume assez bien ArcheAge. Les effets de lumières, la profondeur de champ et la gestion de l’eau sont toujours aussi sublimes. Les panoramas sont magnifiques et vous allez marteler la touche « impr écran » à de nombreuses reprises. Toutefois, il ne faudra pas regarder de trop près sous peine de tomber sur des textures baveuses et des modélisations parfois sommaires.

ArcheAge Unchained image
Cinq ans après, la qualité de l’eau dans ArcheAge me décroche toujours autant la mâchoire.

Un modèle économique qui pass bien

Mais les changements d’Unchained vont bien au-delà de l’aspect graphique. Le côté buy-to-play vient inéluctablement bouleverser le système économique en place avec tout un tas de nouvelles fonctionnalités. Tout d’abord, vous ne pouvez pas profiter d’Unchained sans avoir, au préalable, mis la main au portefeuille. Payer pour ce qui semble être une simple mise à jour peut faire grincer des dents, et je le comprends. Il existe plusieurs éditions disponibles, mais le pack de base avoisine tout de même les 26€.

Ensuite, une fois le titre en votre possession, vous avez accès à tout le contenu d’un abonné d’ArcheAge, c’est-à-dire que vous avez la possibilité de revendiquer un emplacement et de poser votre maison sans avoir besoin de débourser un seul centime (hormis le prix du jeu, bien évidemment).

ArcheAge Unchained image

Cependant, le prix d’achat seul ne semble pas suffire à faire perdurer le titre sur la durée, et Gamigo a donc eu recours à d’autres solutions pour amasser de l’argent. Unchained intègre donc une boutique d’argent réel, mais uniquement cosmétique — et j’insiste bien là-dessus. L’entreprise allemande met un point d’honneur à veiller à ce que le titre ne retombe pas dans le pay-to-win.

En addition, il existe un système de Battle Pass intitulé PassArche qui permet d’offrir des récompenses aux joueurs les plus investis. En effet, plus vous allez jouer et donc réaliser des quêtes spécifiques, plus vous allez monter en expérience dans ces fameux pass. À chaque niveau de pass débloqué, les joueurs gagneront des récompenses réparties en 2 groupes : basique et premium. Le pass basique peut s’obtenir via des pièces d’or (argent du jeu), tandis que le premium se débloque en déboursant des euros. Pas de panique, ce dernier n’offre encore une fois que des récompenses cosmétiques : des costumes, des titres, etc.

ArcheAge Unchained image
Le prix des PassArche est accessible à tous.

Il existe plusieurs PassArche différents, suivant les besoins de chaque joueur. Le pass standard s’étale sur 3 mois et propose des récompenses variées allant des potions de labeur aux étoiles de Gilda. Les autres pass, quant à eux, ne durent qu’un mois et sont répartis en 3 catégories : maîtrise, équipement et combat — chacun d’entre eux offrant des récompenses en rapport avec la catégorie choisie. Un artisan, par exemple, se concentrera sur le pass maîtrise pour maximiser son rendement.

Car oui, le système de points d’artisanat a fait fuir une grande partie de la communauté à la sortie d’ArcheAge. Il est extrêmement frustrant pour le joueur qui souhaite s’investir pleinement. Le problème, c’est que sans ces fameux points d’artisanat, l’économie même d’ArcheAge s’effondrerait, et c’est d’ailleurs pour cette raison qu’ils sont toujours là, 5 ans après.

ArcheAge Unchained image
Dans ArcheAge, l’artisanat est le nerf de la guerre.

Néanmoins, le système de PassArche permet de contourner légèrement cette limitation grâce à l’acquisition de potions qui permettent de récupérer des points d’artisanat à certains paliers de niveaux. Plus vous jouez, et plus vous êtes récompensés. C’est tout con, mais il fallait y penser. Ce nouveau système de progression récompense les joueurs les plus investis et non ceux qui possèdent le plus gros compte en banque (puisqu’il n’est désormais plus possible d’acheter ces fameuses potions dans la boutique). Un bon point pour Gamigo.

On déchaîne les bugs

Malheureusement, tout n’est pas rose au pays d’Unchained. Avec seulement 4 serveurs à l’heure où j’écris ces lignes, les files d’attente sont légion et il vous faudra parfois plus d’une heure avant de pouvoir vous connecter. De plus, de nombreux problèmes techniques dus à la surcharge des joueurs viendront entacher l’expérience de jeu. Certains iront même jusqu’à vous demander de redémarrer le jeu, et donc de vous retaper au passage la file d’attente afin de régler le problème (coucou les bugs de son).

De plus, à cause du trop grand nombre de joueurs et des serveurs probablement en carton de Gamigo, ArcheAge a tendance à cracher ses poumons assez facilement. Vous allez me dire que c’est normal, que c’est la même chose à chaque sortie de MMO — et j’ai envie de vous dire oui. Sauf qu’ArcheAge est sorti il y a 5 ans, il ne s’agit pas d’un nouveau jeu à proprement parler.

archeage unchained
Quand il le veut, le titre est loin d’être moche.

Alors, afin d’éviter de vous pourrir l’expérience, je ne peux que vous conseiller de commencer directement sur le nouveau serveur, baptisé Tinnereph. Les joueurs y sont pour le moment peu nombreux, les problèmes techniques beaucoup moins présents, et les files d’attente inexistantes. J’ai personnellement pris beaucoup plus de plaisir à jouer sur Tinnereph que sur les autres serveurs.

Petite précision également pour les joueurs qui se demandent pourquoi leurs points d’artisanat restent à 0, Gamigo a confirmé que c’était « normal » et qu’il fallait pour cela activer son pack. En effet, vous allez devoir vous rendre sur le site officiel de Glyph, vous connecter à votre compte et choisir votre pack dans la liste en dessous, puis cliquer sur « activer« . Une fois le personnage qui recevra les récompenses choisi, vos points d’artisanat commenceront doucement à grimper. Le seul problème de la manœuvre, c’est qu’elle vous oblige à utiliser vos récompenses tout de suite — et vu que ces dernières sont liées à un personnage, ce n’est pas vraiment cool pour les personnes encore indécises.

Here we go again

En définitive, ArcheAge: Unchained est loin d’être parfait pour le moment, mais prend tout de même la bonne direction. Le titre est toujours aussi bon qu’à l’époque, et profite au passage d’un lifting graphique pas déconnant. À une époque où les bons MMO se font rares, pouvoir se replonger dans le monde fascinant d’Erenor est un véritable plaisir. Si le prix d’achat peut en rebuter plus d’un, le jeu en vaut clairement la chandelle. Les promesses d’ArcheAge sont toujours là, aseptisées de tout contenu pay-to-win. De plus, Gamigo nous livre ici une expérience basée sur l’investissement plutôt que sur l’argent. Une décision salvatrice qui propulse ArcheAge: Unchained au rang de MMO incontournable pour tout amateur de sandbox.

ArcheAge: Unchained est disponible sur PC.

1 commentaire
  • wanecque ~ Le 22 octobre 2019 à 04:36

    Je joue à ArcheAge legacy depuis ses débuts et unchained n’est qu’un fresh start amélioré qui au final vas fusionné ses serveur car trop peut de joueur. Joueur qui vont partir a cause… du p2w !!!
    Et oui il y a déjà des gold seller sur unchained et gamingo n’as pas l’air de sens préoccupe .
    il y a déjà une trop grosse différence inexpliquée de GS (gear score/point d’équipement) beaucoup de personne sont déjà revenu de unchained à cause de sa + les crash serveur/client qui font retapé la file d’attente.