bibiou
0 commentaires
Actualité, eSport, FPS, Jeux vidéo, News, PC, Tournoi

CS: GO – DreamHack Montréal : North goûte à la victoire

Du 8 au 10 septembre se déroulait la DreamHack Montréal et notamment son tournoi de CS:GO. À l’issue des trois jours d’affrontements en jeu et presque en dehors (nous y reviendrons) ce sont finalement les joueurs nordiques qui se sont imposés sans perdre la moindre carte.

Un drama qui laisse un goût amer

Ceux qui auraient suivis l’avancée de la compétition n’ont pas pu passer à côté du coup de théâtre qui s’est produit lors de la finale de l’événement. Alors que les Brésiliens d’Immortals sont supposés affronter North lors de la grande finale, les spectateurs apprennent lors du preshow que suite à un retard d’Immortals, la première carte est remportée par North par forfait.

S’en suit donc la première carte jouée de la série : Cobblestone. Celle-ci est aisément remportée par les joueurs nordiques qui de ce fait remportent le titre et les 50 000 dollars.

L’affaire aurait pu se terminer ainsi, mais il n’en fut rien. Peu après ce rebondissement, le coach des CLG postait un tweet affirmant que le retard de trois des joueurs serait dû à une soirée un peu trop arrosée la veille. Puis, Pujan « FNS » Mehta, joueur des CLG, après sa défaite contre les Brésiliens à son tour poste un tweet : « Le pire c’est que j’ai perdu contre une équipe qui avait trois joueurs avec la gueule de bois ! »

https://twitter.com/FNScsgo/status/906969834793172993

Il n’en fallait pas moins pour enflammer l’égo de Vito « kNgV- » Giuseppe ayant récemment signé chez Immortals. Celui-ci a rapidement répondu par des menaces à l’encontre du joueur de CLG : « Tu vas le prouver ou je vais te tuer ! » (puis il a effacé son tweet).

On vous épargne les détails selon lesquels ce même joueur était à la recherche de « FNS » dans l’hôtel pour en découdre.

Pour ceux qui souhaitent connaître toutes les informations relatives à ce « drama » nous vous conseillons vivement de lire cet article paru sur flickshot.fr

Quoi qu’il en soit, face à la professionnalisation croissante de l’eSport, ce genre de comportement apparaît comme inadmissible. En plus d’apparaître comme totalement ridicule, cette attitude porte atteinte à la crédibilité de la sphère dans son ensemble. C’est pourquoi il est légitime d’espérer que les dirigeants de la structure prennent des décisions sévères afin d’enrayer définitivement ces problèmes. D’autant plus qu’avec toutes ces querelles, la victoire des joueurs de North qui pourtant ont réalisé une performance plus que satisfaisante a presque été éclipsée.

Pour finir, voici le classement final de la compétition ainsi que le cash-prize associé :

  • 1er North – 50 000 $
  • 2e  Immortals – 20 000 $
  • 3-4e  CLG, Cloud9 – 10 000 $
  • 5-6e Kinguin, Luminosity – 3 000 $
  • 7-8e compLexity, Gale Force – 2 000 $

Counter-Strike: Global Offensive est sorti sur PC.


Counter-Strike: Global Offensive est disponible à l’achat chez notre sponsor Goclecd.fr

0 commentaires