bondurant
0 commentaires
News

Quelques heures après un weekend chargé en sang et en larmes aux couleurs de Guild Wars 2, Warlegend.net vous propose un bilan du deuxième weekend bêta (BWE2). Histoire de structurer les critiques, nous avons noté cette bêta en 5 points : le leveling, le WvW, le sPvP, la partie technique et le fun. Notez que nous avons choisi d’évaluer les points que nous avons joué. Ce bilan reflète un consensus entre les opinions de l’équipe Warlegend.net, le classement va de 1 + à 5 +, 1 étant la note la plus faible et 5 la plus haute.

Leveling : +++

Sur le contenu proposé durant le weekend bêta, il faut reconnaître que sans révolutionner le genre, ArenaNet apporte un appréciable vent de fraîcheur dans la morne vallée du leveling. L’exploration, le craft et la cueillette sont récompensés, mais les points d’expérience accordés ont l’air un peu faible en général, il suffit de louper des évènements dynamiques et on se retrouve niveau 13 au début de la zone niveau 15. L’histoire, de qualité inégale suivant les races, propose des embranchements, et des choix, ce qui atténue le sentiment de linéarité. Mention spéciale aux zones, bien dépaysantes mais restant dans une certaine cohérence, certains passages étant de toute beauté. Le système de coeurs / évènements dynamiques achève de proposer une bonne expérience de jeu. On regrettera la relative impression de claustrophobie d’une carte à l’autre, les zones étant complètement instanciées.

– WvW : +++(+)

Bonne surprise de ce deuxième weekend avec des ennemis nombreux et déterminés, le WvW continue à épater. Vu à la base comme une vulgaire version agrandie d’Alterac, le système proposé par ArenaNet continue d’étonner, tant au niveau du design des cartes que de la gestion des forts. Au premier abord, les combats peuvent sembler brouillons mais une fois habitués aux effets de sorts et autres armes de siège, l’expérience est totale. Le (+) est dans le cas où 3 serveurs équilibrés s’affrontent, dans le cas où un serveur est en sous-nombre, le combat tourne malheureusement vite à une tranquille balade d’un fort à l’autre. On regrettera quand même la décision d’ArenaNet de « casualiser » le WvW avec des choix de design (les noms des joueurs non affichés, pas de possibilité de former des groupes larges, pas de récompenses personnelles, pas de metagame) qui, bien que compréhensibles, donnent un petit goût de dilettante. À suivre.

– sPvP : ++++

Annoncé comme le côté compétitif (eSport ?) de Guild Wars 2, le PvP structuré était à l’honneur ce weekend, avec la disponibilité des tournois. Malgré des bugs qui ont conduit les tournois à être désactivés une bonne partie du weekend, la plupart des joueurs ont pu tester une fois de plus la Bataille de Kyhlo et la Forêt de Niflhel. Même s’il faut attendre la sortie officielle du jeu pour avoir une vision d’ensemble du PvP structuré, le gameplay, les possibilités et la détermination d’ArenaNet sont très prometteurs. Chez warlegend.net nous restons particulièrement vigilants sur cet aspect du jeu, et nous espérons qu’ArenaNet structure le sPvP comme il se doit.

Technique : ++

Bouh, 2 étoiles ! Comme nous l’avons déjà évoqué ici, le client, même s’il reste dans l’ensemble stable, souffre de plusieurs problèmes qui rendent l’expérience de jeu compliquée pour certains joueurs. Si l’on ajoute à ça les problèmes de comptes bloqués, l’erreur 9, les problèmes de personnages bloqués et les crashs récurrents en sPvP, la note est justifiée. Cela dit, c’est effectivement une bêta, nous ne jugeons pas un produit fini, même si un bon nombre d’améliorations ont été justement apportées depuis le premier weekend bêta (BWE1). Le jeu est plus fluide, avec très peu de lag, le gameplay est plus réactif, mais il reste encore du chemin à faire. Il ne reste plus qu’à souhaiter que le BWE3 soit aussi riche en améliorations que le BWE2.

Fun : ++++

Pour noter cette catégorie, nous nous sommes posés la question : « est-ce qu’on s’amuse ? » Alors, il faut bien avouer que dans l’ensemble, on s’est pas mal marrés, entre le WvW, épique et magistral par moments et le sPvP, prometteur et technique, le fun était au rendez-vous. Evidemment, l’avis n’est pas unanime, il y a des joueurs qui ont notamment critiqué le gameplay, trop brouillon ou imprécis, et le côté « theme park » du jeu, où on se contente de valider une instance pour aller où on veut. Il faut aussi savoir que les défauts d’un jeu n’apparaissent pas forcément au bout de 3 ou 4 jours de jeu, mais bien après la date de sortie. Il ne reste plus qu’à attendre le prochain BWE, pratiquement annoncé par Jon Peters en personne sur la capture d’écran ci-contre.

0 commentaires