hexen
1 commentaire
À la une, Actualité, Jeu vidéo, News

Vignettes news borderlands 3

Borderlands 3 – Le dispositif pour les tests presse inquiète

Seuls des médias américains, triés sur le volet, ont eu la sainte autorisation de tester Borderlands 3, avec un procédé encore jamais vu…

Borderline

Acheter Borderlands 3 sur GoCleCd.fr (PC) et Amazon (PS4/XB1). [aks_widget_here]

Vous ne verrez pas de test de Borderlands 3 chez War Legend cette semaine, et chez personne d’autre dans la francophonie d’ailleurs – si c’est le cas, vous pouvez l’ignorer sans problème : le testeur n’aura probablement pas joué plus d’une quinzaine d’heures à un jeu à la durée de vie dantesque. 2K a décidé de ne donner aucune copie presse à qui que ce soit en dehors d’une sélection minime aux États-Unis (à priori 1 site brésilien a également eu droit au sésame), et cela ne manque pas de surprendre.

Même Jeuxvideo.com, premier site européen d’actualités vidéoludiques, n’a pas été sélectionné pour l’occasion – fait rarissime. Plusieurs journalistes n’ont pas manqué de s’indigner sur les réseaux sociaux, à commencer par Logan, rédacteur en chef adjoint de jeuxvideo.com.

Puyo, rédacteur en chef de Gamekult, précise même que sa publication n’a pas été invitée aux événements préalables à la sortie afin de réaliser un aperçu.

Alors évidemment, vous vous doutez bien que pour War Legend, c’est un peu cramé ! Ces sites vivent tout simplement ce que nous avons vécu des années durant – et continuons de vivre dans une certaine mesure – avec beaucoup de boîtes du JV. La sélection de la parole dans l’industrie du jeu vidéo est une question fort intéressante et qui mérite surtout son propre article.

Mais forcément, des inquiétudes se font jour quand à la qualité de ce Borderlands 3. Pourquoi trier à ce point les médias pouvant tester le shooter looter ? 2K et Gearbox auraient-il honte de leur jeu ? Quelque chose à cacher ? L’éditeur invoque de son côté des raisons de sécurité. Lesquelles ? Il faudra repasser.

Epic Fail

Bethesda a été le premier, à l’époque de DOOM 2016, à ne plus vouloir confier ses titres en avance à la presse. Déjà des soupçons pointaient vers une volonté de l’éditeur de s’éviter une mauvaise presse en amont de la sortie, les tests ayant, on le sait, une influence majeure sur les ventes de jeux vidéo. Aucune justification valable n’a été communiquée depuis, d’ailleurs, la seule raison invoquée étant : « on veut que tout le monde découvre le jeu en même temps », que l’on peut aisément traduire par : « on veut que les gens puissent précommander sans entraves ».

Un problème s’ajoute (oui, un autre), à savoir le procédé de test de Borderlands 3. En temps normal, pour réaliser un test, un média reçoit un code par mail ou bien une version physique, de quelques jours à 3 semaines avant la sortie (pour les meilleurs élèves) avec des informations détaillées sur l’embargo à respecter. C’est ainsi que vous pouvez lire des tests plusieurs jours avant la sortie d’un titre – et cela rappelle le poids de ceux-ci dans les décisions d’achat.

Ici, 2K a décidé d’utiliser une méthode inédite : créer des comptes Epic Games Store dédiés à la réalisation des tests, comme le précise Polygon :

2K Games et Gearbox n’ont pas envoyé de code pour tester Borderlands 3. Au lieu de ça, ils ont créé de nouveaux comptes Epic Games Store pour les testeurs, avec le jeu débloqué dessus, et nous ont adressé quelques avertissements sur le fait que le jeu n’est pas encore fini. Ils nous ont demandé de ne pas toucher au DirectX 12, par exemple, et nous ont expliqué que notre progression pourrait ne pas être conservée dans la version finale du jeu.

Et des bugs, l’équipe de Polygon en a eu : crashs, perte de 6h (!) de progression obligeant le testeur à reprendre de 0…

De son côté, IGN avance qu’il n’y a rien d’anormal avec le test de Borderlands 3 et la façon dont 2K a géré les choses :

Clarifications au sujet des absurdités Borderlands 3 : la version test était aussi « inachevée » que presque tous lse autres jeux lorsqu’ils sont testés une semaine ou deux avant le lancement. C’est totalement normal. Et devoir se connecter à un compte Epic fourni n’est pas « bizarre ».

Jason Schreier, de Kotaku, trouve quant à lui le procédé bel et bien « bizarre », mais précise toutefois qu’il a eu vent de quelques histoires vis-à-vis de 2K lui faisant penser que la raison « sécurité » n’est pas forcément si incongrue.

Borderlands 3 - brock faisant du saxophone

De notre point de vue, ce procédé est effectivement assez inédit et les bugs rapportés par Polygon sont tout de même très importants, même pour une version dédiée au test. Justement, les développeurs accompagnent généralement la version presse d’un « review guide » dont une partie est dédiée aux bugs connus censés être corrigés, souvent le jour de la sortie. Donc oui, il est normal que la version test diffère de la version finale. En revanche, nous n’avons jamais connu de soucis aussi importants que ceux évoqués du côté de Polygon.

Les élus

Pour l’heure, les quelques tests américains disponibles sont pour la grande majorité (peut-on parler de grande majorité quand il est question de 7 médias ? Vous avez 4h) dithyrambiques :

En voulant contrôler la parole avec excès, 2K n’a-t-il pas engendré une méfiance excessive de la part des joueurs qui servirait l’exact opposé du but initial ?

De notre côté, nous vous donnons rendez-vous dès ce week-end pour les premiers guides et le début de la soluce Borderlands 3 et très bientôt pour le test de War Legend.

1 commentaire
  • nuke4d ~ Le 10 septembre 2019 à 10:57

    Il est quand meme dommage que les editeurs ne prennent que les newzer pour des appats a clients sans prendre en considération le temps investi par ceux-ci pour faire la promotion de leur jeu…. C’est un large manque de respect qui merite effectivement d’être souligné.
    On est quand meme dans une epoque ou les editeur ont la chance d’avoir facilement de la publicité gratuite (ou a vraiment faible coût) par divers media, sans que les structures indépendantes soient obligees de leur grater au c__ pour leur faire leur propre promotion.
    Navré que ce soit en plus un jeu comme celui la qui tombe sur cette polemique.
    Personnellement me choix d’achats de jeu ont souvent ete tranché sur une presentation, un article, ou un guide fourni par un site annexe a la distribution … Donc merci de respecter le travail (souvent non rémunéré) de tous.
    #balance_ton_nonrespect

    /Cheers les newzers ici comme ailleurs