madfule
0 commentaires
À la une, Actualité, Jeu vidéo, News

Alors que certaines licences se voient octroyer un nouvel opus tous les deux ou trois ans, ce n’est pas le cas de toutes. Parmi les titres que l’on espère mais que l’on n’attend plus, la suite du très bon Beyond Good and Evil. Très souvent absent des grands rendez-vous, une suite n’a pourtant jamais été exclue. La preuve, un artwork posté par le créateur du jeu vient relancer le débat.

Beyond Good and Evil

Il en faut peu pour faire des heureux

La rumeur nous vient tout droit du compte Instagram de Michel Ancel, créateur de la licence Beyond Good and Evil. Il aura suffit d’un artwork et d’une simple phrase pour que la suite du jeu devienne à nouveau une possibilité.

Beyond Good and Evil

Quelque part dans le Système 4 … – Merci #ubisoft de rendre ça possible !

Alors que les novices verront sur cette image un cochon sur le dos d’un mécanicien barbu, les connaisseurs et fans du titre y décèleront les marques d’un vestige du passé (rappelons que le jeu initial est sorti en 2003).

D’une part ce fameux cochon, plutôt jeune sur l’image, n’est pas sans rappeler Pey’j, « l’oncle » de l’héroïne du premier opus. Simple descendance ou prémisse d’une suite aux allures de préquelle ? Rien ne nous permet encore de pouvoir y répondre. D’autre part, la phrase accompagnant l’artwork : comme tout bon jeu disposant d’une narration digne de ce nom, on sait que l’histoire de Beyond Good and Evil se déroule en 2435, sur la planète Hillys … dans le Système 4.

C’est donc tout naturellement que l’hypothèse de la suite du jeu de Michel Ancel est arrivée dans les débats, hypothèse renforcée par les différentes déclarations passées d’Ubisoft indiquant que le projet n’était pas à l’abandon.

Alors, simple hommage à son travail ou réelle annonce d’un nouvel opus ? Comptez sur nous pour vous tenir au courant de l’avancée du projet, si il existe bel et bien !

Beyond Good and Evil est disponible chez notre partenaire GoCléCd, pour un prix plus que raisonnable. L’expérience vous tend les bras !

0 commentaires